«Ma Khelani», premier single de Meryem Guennoun

«Ma Khelani», premier single  de Meryem Guennoun

Il est extrait de son album prévu pour début 2018

La jeune chanteuse Meryem Guennoun, qui s’est démarquée lors du concours Mawahib Almazar, sort «Ma Khelani». Il s’agit de son premier single extrait du futur album de cinq chansons prévues pour début 2018. En effet, Meryem Guennoun se reconnaît dans le style Afrobian, signature de son parrain, pour livrer ses émotions à travers ce premier single et son album à venir. «J’ai une grande admiration pour les musiciens et musiques du monde, les fusions m’intéressent. Depuis toute petite, j’ai toujours refusé de me confiner dans un genre ou m’identifier au style classique, l’Afrobian semble être ce qui me ressemble le mieux.

C’est un mélange de qui nous sommes, et ce qu’est la musique d’aujourd’hui», souligne la chanteuse. En effet, «Ma Khelani» sera présenté au grand public à travers un clip tourné entièrement dans la région de Taroudant. Ce dernier sera diffusé sur les réseaux sociaux et la chaîne Youtube officielle de l’artiste. Originaire de Marrakech, Meryem Guennoun a baigné dans la culture musicale depuis son plus jeune âge. La préparation de son doctorat en astronomie à l’Université Cadi Ayyad ne l’a pas empêchée de se consacrer pleinement à son art. Chanteuse d’un groupe de rock marrakchi depuis 2011, elle réalise son rêve de petite fille grâce au concours Mawahib Almazar.

Le public découvrira Meryem Guennoun à travers cette première chanson qui est le fruit de la première édition de Mawahib. Celle-ci est la première compétition du genre ouverte aux jeunes chanteurs amateurs Mawahib Almazar a été organisée par le centre commercial Almazar à Marrakech. Sur une période de 8 mois et après avoir reçu près de 10.000 candidatures sur le site internet du concours musical, le jury de Mawahib Almazar avait auditionné 83 candidats lors de 5 «primes» en direct et face à un vrai public pour ne retenir que 6 candidats qui se sont affrontés lors de la finale du 4 mars 2016.

A l’issue de la finale, le jury a choisi Meryem Guennoun pour porter l’étendard de cette première édition. Le jury a, par ailleurs, décidé d’attribuer à l’unanimité un prix spécial à un rappeur talentueux natif de Casablanca, il s’agit de Hamza Lawni. Notons que le centre commercial Almazar a choisi de confier la direction du projet à Somum-Prod/Afrobian, le label de l’artiste Ahmed Soultan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *