«Maslahjia» marque récemment son retour: Halima Alaoui lance un nouveau single

«Maslahjia» marque récemment son retour: Halima Alaoui lance un nouveau single

Après son dernier single intitulé «Maslahjia», la jeune chanteuse marocaine, Halima Alaoui, s’apprête à lancer un nouveau tube. L’annonce est faite par l’artiste qui précise que son prochain single sera marocain. De quoi faire la différence avec «Maslahjia» dont l’intitulé donne l’impression d’être un morceau khaliji.

«Pour l’heure, j’ai préparé trois maquettes que j’ai écrites et composées moi-même. Je promets au public que cette œuvre se distinguera par les critères que je recherche par mes soins», estime la chanteuse.

Bien avant de lancer «Maslahjia» et le prochain single, Halima Alaoui s’éclipse de la scène pour plus de quatre ans. Une absence qui n’est pas volontaire selon ses dires. «Quand je travaillais pour le compte de 2M, mon salaire me permettait d’enregistrer mes œuvres», rappelle l’artiste.

Pour lancer celles-ci, la chanteuse dit compter sur ses propres moyens vu le manque de sociétés de production. «Je suis passée par une mauvaise période», rappelle-t-elle en allusion au départ de la télévision. Une étape que l’artiste prend, quand même, pour un tremplin, voire «une pause» qui lui permet de composer et concevoir les paroles de «Maslahjia». Un tube arrangé par Anas El Idrissi qui collabore également avec la chanteuse pour les fins du prochain single.

A propos de «Maslahjia», Halima Alaoui indique que cette œuvre reflète son feeling lors des quatre années d’absence. «Le sujet que traite ce morceau ne me touche pas uniquement. Tout le monde peut y trouver son compte», estime-t-elle. Quant à cet intitulé, l’artiste fait ce choix après un alliage entre un mot arabe et un autre ayant le même sens et dont la fin rappelle un air khaliji. «C’est un nouveau mot que j’ai conçu de manière à attirer les Marocains pour qu’ils écoutent le single», enchaîne l’artiste.

De plus, Halima Alaoui vient de composer un tube pour Assala. «Mon contact avec le frère de cette chanteuse syrienne m’a permis de lui proposer une maquette. Une idée qu’Assala a appréciée. Cela m’a fait énormément plaisir», se félicite la chanteuse marocaine. Pour l’heure, les deux artistes ont enregistré ce nouveau single en Egypte. La date du lancement n’en étant pas encore connue.

Concernant l’évolution de la scène marocaine, Halima Alaoui estime que «tout tube a son propre public et tout artiste a un message approprié». Elle caresse également l’espoir de voir la scène marocaine riche en voix. «Il faut varier les visages sur les scènes et la télévision. Et plus on est sollicité par les médias, plus on parvient à se produire sur des scènes», enchaîne-t-elle. Selon cette compositrice et interprète, la chanson marocaine a également gagné en renommée à l’étranger. Ceci étant, aux yeux de cette artiste, une «victoire» pour la chanson marocaine.       

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *