Mawazine: DJ Hardwell pour la première fois au Maroc

Mawazine: DJ Hardwell pour la première fois au Maroc

Après la star du hip-hop, Jean Wyclef, attendue le 22 mai à Rabat sur la scène de l’OLM Souissi, DJ, Hardwell, qui se produira pour la première fois au Maroc, fera vibrer le 25 mai ladite scène aux rythmes des mixes.

A propos de Hardwell, de son vrai nom Robbert van de Corput, l’association Maroc Cultures, initiatrice de l’événement qui se tiendra du 20 au 28 mai, précise que cet artiste néerlandais est le DJ de tous les records. âgé de 25 ans, il est également l’un des artistes les plus talentueux de sa génération. Déclaré meilleur DJ du monde en 2013 et 2014, longtemps recordman du set le plus regardé sur YouTube, avec 28 millions de vues, DJ Hardwell est originaire des Pays-Bas.

«Hardwell promet un concert d’anthologie qui réunira toutes les générations passionnées par la musique et les énergies positives !», précisent les initiateurs à propos du show de Hardwell en prévoyant pareil pour Jean Wyclef. «Son concert promet d’ores et déjà de marquer l’histoire de Mawazine !», enchaîne Maroc Cultures concernant la prestation de Wyclef qui semble avoir reçu l’invitation des organisateurs pour la musique qu’il compte à son actif. C’est lui d’ailleurs qui a écrit, réalisé et produit – à la fois comme superstar en solo et en tant que fondateur et leader des Fugees – cette musique considérée depuis plus de deux décennies comme une source d’inspiration unique. Cela depuis 1996, année au cours de laquelle The Fugees sortent l’album «The Score», aujourd’hui certifié six fois disque de platine.

En 2006, dix ans après «The Score», le single «Hips Don’t Lie», enregistré en duo avec Shakira, confirme la place au sommet que tient déjà Wyclef. L’artiste a aussi su bâtir une carrière de compositeur solo.

Avec six albums à son actif, dont les ventes cumulées dépassent dix millions d’exemplaires, le musicien s’est mis à la composition de ses propres chansons dès 1997 et son premier album solo Wyclef presents The Carnival featuring the Refugee All Stars, dont les titres Gone Till November et We’re Trying to Stay Aliv, sur lequel Wyclef sample le fameux «Ah ha ha ha stayin’ alive» des Bee Gees, font un carton.

En 2005, année dans laquelle il s’est produit au festival de Casablanca, Wyclef fait à nouveau parler de lui avec un album composé en hommage à son père. Prochainement dans les bacs, son nouvel album, Clefication, comprend des featurings avec Afrojack, Emeli Sandé et le DJ multi-primé Avicii.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *