Mawazine : Les voix du «Machrek» enflammeront la scène Nahda

Mawazine : Les voix du «Machrek» enflammeront la scène Nahda

Melhem Zein, Rouwaida Attieh, Ameer Dandan et Wael Jassar

Surnommé «Al Rayes», Melhem Zein offrira au public de la scène Nahda un concert rythmé de sonorités traditionnelles libanaises.

Diversité des sons et des rythmes sont les maîtres mots de la 17ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde prévue du 22 au 30 juin 2018 . Ce festival qui a acquis ses lettres de noblesse au fil des éditions revient cette année avec une programmation musicale de qualité, notamment arabe. Dans ce sens, plusieurs voix du Liban, de la Syrie et de la Palestine sont invitées à se produire sur la scène Nahda. Au programme, le Libanais Melhem Zein qui animera la soirée du dimanche 24 juin. Surnommé «Al Rayes», Melhem Zein offrira au public de la scène Nahda un concert rythmé de sonorités traditionnelles libanaises.

Considéré comme une des voix du «tarab» les plus appréciées, Melhem Zein a produit 5 albums à ce jour dont le dernier «El Jereh Ely Baadou», en juillet 2017. L’artiste y présente une variété de chansons inspirées du folklore, avec un remix pop et funk de la chanson populaire libanaise. La soirée du dimanche 24 juin sera ensuite animée par l’artiste syrienne Rouwaida Attieh.  Devenue célèbre en remportant la 2ème place de l’émission «Super Star» (version arabe-2003), Rouwaida Attieh fait partie de la nouvelle génération des grands artistes arabes. Elle se démarque avec sa voix puissante et sa parfaite maîtrise du luth. Rouwaida collabore avec des compositeurs de renom tels que le Libanais Imad Shamseddine, le chanteur Wadiâ El Safi ou le compositeur égyptien Salah El Sharnoubi (qui a composé les derniers hits de Warda Al Jazairia). La chanteuse a 4 albums à son actif et s’est produite dans de nombreux pays arabes. Le mardi 26 juin sera consacré à l’artiste Ameer Dandan. Issu d’une famille d’artistes, il s’est démarqué lors de la 4ème saison d’Arab Idol.

Ce jeune artiste de 27 ans a étudié à la Maison de la musique en Palestine, où il a appris à chanter et à jouer au luth. Il vient de lancer deux nouveaux titres : «Soukar kalamak» et «Ya batal». Enfin, la scène Nahda sera illuminée par la voix du Libanais de Wael Jassar. Connu pour ses textes pertinents et son respect des traditions, il se distingue par un style unique et une voix exceptionnelle. L’artiste a sorti deux albums de chants religieux et plus de 13 opus. L’album «Teweedi Leih» est considéré comme le disque le plus abouti de sa carrière.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *