Mawazine : Mayada El Hennawi remplacera Ziyad Rahbani

Mawazine : Mayada El Hennawi remplacera Ziyad Rahbani

Le musicien libanais a annulé sa représentation du 22 juin pour raisons de santé

La carrière de la chanteur commence dans les années 1970, après une rencontre déterminante avec Mohamed Abdelwahab. Il propose à la famille de Mayada de le rejoindre au Caire afin qu’il puisse étudier les capacités qu’offre sa voix.

L’Association Maroc Cultures, organisatrice du Festival Mawazine Rythmes du monde, prévu du 21 au 29 juin, a annoncé l’annulation pour raisons de santé du concert de Ziyad Rahbani, prévu samedi 22 juin au théâtre national Mohammed V. Dans ce sens, le musicien libanais sera remplacé par la chanteuse Mayada El Hennawi qui se produira le même soir.

Connue pour sa voix unique et mélodieuse, la diva syrienne, surnommée «la chanteuse de l’amour», est née à Halab.  Ses parents, mélomanes, ont transmis leur passion pour la musique à leur petite fille. Sa mère fredonne comme berceuse des chansons de Oum Kalthoum ou encore Mohamed Abdelwahab. Sa carrière commence dans les années 1970, après une rencontre déterminante avec Mohamed Abdelwahab. Ce légendaire artiste propose à la famille de Mayada de le rejoindre au Caire afin qu’il puisse étudier les capacités qu’offre sa voix et l’initier à l’art du chant en l’entraînant. Il faut dire que Mayada El Hennawi est dotée d’une discographie impressionnante.

Elle est créée par les plus grands paroliers et compositeurs, à l’instar de Mohamed Al Mougui qui lui offre «Ya Ghaëbane la Yaghib» (Ô toi, absent très présent), ou encore Ahmed Rami et Riad El Sonbaty, tous deux anciens paroliers et compositeurs de la grande cantatrice Oum Kalthoum. Le premier lui écrit la chanson «Awwel ma choftak habbeitak» (Je t’ai aimé du premier regard) et le second collabore avec Mayada El Hanawi sur «Fatet Sana».

Parmi ces grands noms, il y a lieu de citer Baligh Hamdi. Ce compositeur égyptien a composé pour Mayada El Hanawi la majorité de ses plus grandes chansons : «Sidi ana» (Mon maître), «Al-Hob elli kan» (L’amour qui était) ou encore «Ana baachaak» (Je t’adore). En tout et pour tout, Baligh Hamdi a mis en musique quelque 25 titres pour la chanteuse, écrivant même les paroles de certaines d’entre elles à l’instar de «Saet Zamane» dont les paroles parlent de la vie de Mayada El Heannawi elle-même.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *