Naj : Je voudrais réaliser des projets avec de grands artistes comme Samira Saïd

Naj : Je voudrais réaliser des projets avec de grands artistes comme Samira Saïd

Entretien avec Naj, chanteuse franco-marocaine

Considérée aujourd’hui comme l’une des stars de la nouvelle scène musicale marocaine, la chanteuse franco-marocaine Najma connue sous le nom de «Naj», revient au Maroc pour une tournée africaine à l’occasion de la sortie de nouveaux projets musicaux. Elle y interprète de nouveaux morceaux en anglais, en darija et en français. Trois langues qui font partie de son identité.

ALM : Vous êtes au Maroc pour la promotion de vous nouveaux morceaux, Parlez-nous-en…

Naj :  Je suis au Maroc pour faire d’abord la promotion de mon single «Africa». Celui-ci a été créé en 2016. Il est chanté en trois langues : darija, français et anglais. Je l’ai écrit en pensant aux immigrés qui vivent clandestinement. C’est une dédicace au peuple africain en général. En fait, «Africa» je l’ai présenté pour la première fois au Festival Ibn Battouta à Tanger. Je l’ai préformé par contre sur scène. Le public avait bien apprécié le tableau. J’étais très émue. La chorégraphie, le titre, la musique, l’habillage, tout a bien fonctionné. J’ai voulu volontairement le sortir en deuxième single parce que la chanson parle de l’Afrique, un sujet d’actualité.

La chanson est un mélange entre les trois styles RnB, Hip hop et soul. J’ai y ajouté de la pop sur les couplets et R’nb sur le morceau. Je peux dire qu’il y a un habillage mixte.

Prévoyez-vous de tourner ce single en vidéoclip ?

Justement, c’est pour cette raison que je suis venue au Maroc. Je commence d’abord par la promotion de ce titre et puis chercher des sponsors que ce soit africains ou marocains pour que je puisse tourner ce single en vidéoclip.   

En général comment définissez-vous votre style musical ?

Mon style musical est plus Rnb, avec des notes du hip-hop. C’est le style de Naj. En bref, j’aime mixer les styles.

Quelle place occupe la musique marocaine dans vos titres ?

Dans le single «Africa», j’ai essayé d’introduire des instruments traditionnels de musique marocaine comme le «Bandir» et le «Qarqab». J’ai voulu profiter de mes origines et apprendre cette sonorité arabe traditionnelle et la mixer avec des sonorités modernes.

Comment est née votre passion pour la musique ?

C’est au-delà de la passion. En fait, je sacrifie beaucoup d’efforts pour réaliser un projet musical. Vraiment je prends à cœur et donc j’y vais à fond.

Des projets à venir ?

Prochainement, il y aura un album qui porte le nom «Seven». Il contient sept titres dont «Ah Ya Lala» et «Africa». Je prépare en parallèle un autre projet avec Marc Animalsons. L’ensemble de ces titres sera chanté en anglais, en darija et en français. Côté spectacle, je suis invitée à participer au festival de hip hop au Niger. Je souhaiterais participer dans d’autres grands festivals au Maroc, comme Timitar ou Mawazine et conquérir le public marocain.

Quelles sont vos ambitions?

Mon ambition est de réaliser de grands projets avec de grands artistes comme Samira Saïd et toucher un large public. Se produire à l’ouverture ou à la clôture d’un évènement sportif quand le Maroc gagne, pourquoi pas. C’est comme Chakira à la marocaine (rires).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *