«Naker Lehssan» a contribué à sa renommée: Redwan El Asmar lance bientôt «Te3ia tefhem matefhem walou»

«Naker Lehssan» a contribué à sa renommée: Redwan El Asmar lance bientôt «Te3ia tefhem matefhem walou»

Le chanteur envisage de lancer un autre single en début 2017. Ce tube en artwork est, selon Redwan El Asmar, prévu d’être tourné en vidéoclip. 

Après le succès de sa chanson «Naker Lehssan» ayant accompagné le générique de la série «Serr El Morjane», Redwan El Asmar lancera en ce mois d’octobre un nouveau single intitulé «Te3ia tefhem matefhem walou». «Avant d’être chanteur, je suis un Marocain susceptible d’être confronté à des situations gênantes. C’est pourquoi j’ai opté pour un single abordant un sujet à caractère social», indique à ALM Redwan El Asmar en précisant que ce single est en dernière phase, soit le mixage et mastering. «Je ferai une promotion à mon nouveau-né en fonction de mes moyens», enchaîne l’artiste ayant conçu «Te3ia tefhem matefhem walou» en style live. «Je me retrouve, pour l’heure, dans le live qui me permet de véhiculer des messages. Le live est aussi un autre style que je veux offrir au public», insiste-t-il en rappelant que «Naker Lehssan» est, à son tour, conçu dans ce style qui servira également d’arrangement pour le single «Mrati» que le chanteur compte déjà à son actif depuis belle lurette. «Je suis l’arrangeur et auteur de mes chansons», ajoute l’artiste qui dit devoir une fière chandelle à ses amis artistes qui lui viennent en aide. «C’est le cas d’Abdelilah Zennouhi qui m’a confié «Naker Lehssane» et Redouane El Alami qui m’a encouragé à opter pour le style live», se remémore Redwan El Asmar ayant également fait la chanson du générique «Hal Eddenia» pour la série «Weld Sfia».

Outre ces titres, le chanteur envisage de lancer un autre single en début 2017. Ce tube en artwork est, selon Redwan El Asmar, prévu d’être tourné en vidéoclip.     

Interrogé sur sa démarche pour s’imposer sur  la scène, l’artiste, âgé de 31 ans, originaire de Sidi Slimane, estime que «la concurrence n’existait pas». «D’autant plus que chacun fait le choix de ses chansons en fonction de sa visée», enchaîne le chanteur en rappelant qu’il préfère se concentrer sur tout single à part. «Je continue à travailler de la même manière. L’avenir est l’instant même», ajoute-t-il en rappelant, par l’occasion, avoir reçu des offres de la part de managers. «Je suis à la recherche d’un manager qui comprendrait mon style», insiste le chanteur ayant, pour rappel, pris part aux émissions de télé-réalité. «J’ai participé à «The winner is» au Liban et deux fois à Studio 2M sauf que je n’y étais pas admis», se souvient-il en prenant ces rejets pour «un défi». «L’art, que j’apprends de façon autonome, est ma raison d’exister», conclut-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *