novembre 13, 2018

 

Plus de 120 000 personnes au Festival Timitar (Diapo photos)

Aminux, Douzi, Babylone, Marema, Aywa, des artistes qui ont su s’imposer dans leur milieu, et qui ont fait chauffer, ce 6 juillet, les planches des trois scènes du Festival Timitar d’Agadir. Des shows réussis et un public tout bonnement conquis qui est venu en masse.

Le Festival Timitar d’Agadir a donné rendez-vous au public, hier le 6 juillet, avec une programmation exceptionnelle. Pour la troisième soirée de cette 15ème édition, 120 000 personnes n’ont ainsi pas voulu manquer la panoplie de shows éparpillés au Théâtre de Verdure, à la place Al Wahda et à la place Al Amal qui a, elle seule, à comptabiliser pas moins de 80 000 festivaliers. Sur cette immense scène, quatre artistes ont défilé, et pas n’importe lesquels.

Le premier, la troupe Ahwach Argan qui porte fièrement l’héritage ancestral de l’Anti Atlas. Au menu : chants et mélodies envoûtantes qui ont transporté les festivaliers dans un autre monde avant de plonger dans l’univers du groupe Hamid Inerzaf qui occupe une place particulière dans le cœur des habitants du Souss et plus généralement chez les Amazighs. Avec son banjo qui ne quitte plus depuis son enfance, Hamid Inerzaf a tout naturellement fait rêver le public qui est arrivé de plus en plus nombreux durant son spectacle. Car beaucoup sont venus voir le live de deux artistes vedettes : Aminux et Douzi.

Aminux qui s’est fait un nom dans le R’N’B marocain, est aussi touchant que talentueux. Sa voix n’a laissé personne indifférent comme celle de Douzi qui est l’une des figures incontestables du raï. A chaque titre chanté, le public a succombé. Et sous le charme, on l’a aussi été avec DJ Sama’ qui est la première femme palestinienne. Son répertoire électro, techno et house aux forts accents berlinois a fait trembler la place Al Amal.

Du côté de la place Al Wahda, le show était tout autant réussi avec les groupes Aywa et Gabacho Maroc. Et au Théâtre de Verdure, les artistes ont été tout bonnement magiques. La Sénégalaise Marema a fait chavirer le cœur des festivaliers qui ont même dansé en écoutant ses mélodies aux sonorités sénégalaises, pop et rock, sans parler du groupe Babylone qui était très attendu par un public qui n’a pas manqué une miette de cette performance live. En clair, les festivaliers d’Agadir se souviendront longtemps de cette soirée mémorable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *