Printemps musical des alizés : «Les Esprits de Beethoven» en ouverture

Printemps musical des alizés : «Les Esprits de Beethoven» en ouverture

Au programme également Brahms, Schumann, Mendelsohn, Schubert…

Le festival du Printemps musical des alizés d’Essaouira est de retour pour une 18ème édition. Initialement dédié à la musique de la chambre et de l’art lyrique, ce rendez-vous, prévu du 26 au 29 avril, s’annonce une fois de plus enchanteur pour cette année. Selon les organisateurs, cette édition offrira des symphonies musicales uniques. Au programme, les compositions de Brahms avec sa somptueuse Symphonie n°1, ainsi que d’autres compositeurs les mieux inspirés et les plus exaltants de l’époque romantique, à l’instar de Schumann, Mendelsohn, Schubert, Beethoven, Dvorak, Prokoviev ou Bernstein. Pour la soirée d’ouverture, les musiciens Deborah Nemtanu,  Dominique de Willencourt et le pianiste Romain Descharmes offriront un concert autour du trio «Les Esprits de Beethoven». L’art lyrique aura également une place toute particulière dans cette édition.

D’ailleurs, Oriane Moretti donnera un spectacle concert autour de la vie de Clara Schumann avec le Chœur Philharmonique du Maroc, pour la première fois a capella à Essaouira dans son concert «A cœur ouvert». Autres grands moments de cette édition 2018, l’Orchestre Philharmonique du Maroc, sous la baguette d’Olivier Holt, nous fera valser avec Roméo et Juliette. La version Prokofiev viendra compléter celle de Leonard Bernstein et son West Side Story qui remet à la page cette tragédie des années 50 à New York.

Cette année encore, les incontournables des alizés ne sont à manquer sous aucun prétexte, de même que la Matinée jeunes talents avec les enfants du programme socioculturel Mazaya, ou encore la ballade musicale au cœur de la médina d’Essaouira. Dina Bensaïd sera aussi au piano aux côtés d’Elisa Huteau dans un programme dédié au violoncelle, l’instrument le plus romantique dans tous les registres de la musique de chambre. Enfin, le concert de clôture à ne pas manquer sera celui du musicien Thomas Leleu. Celui-ci fera découvrir au public le Tuba autrement. Habituellement instrument de fond d’orchestre, Thomas veut lui redonner ses lettres de noblesse en proposant, accompagné d’un quintette à cordes, un programme d’une grande virtuosité. Une fois de plus, le Printemps musical des alizés d’Essaouira, orchestré par l’Association Essaouira Mogador, propose des instants musicaux exceptionnels, une grande fête de la musique classique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *