TANJAzz 2018 : 22 formations et 45 concerts au menu

TANJAzz 2018 : 22 formations et 45 concerts au menu

Les amateurs du jazz découvriront le groupe United Colors of Méditerranée. Cette formation abordera les rivages hispaniques avec Noninó et Toni Vaquer Sextet.

Le festival TANJAzz revient pour une dix-neuvième édition aussi riche que variée. Prévue du 20 au 23 septembre 2018, cette édition promet, selon les initiateurs, d’explorer le jazz dans tous ses états. Dans ce sens, une programmation alléchante sera au menu. Elle propose en effet quelque 22 formations pour une centaine de pratiquants de jazz, programmés à environ 45 concerts, sets et autres performances gratuites à travers les boulevards et sur la grande scène BMCI Ville, ou payantes au sein des six espaces de l’enceinte du Palais des Institutions Italiennes.

Selon les organisateurs, des hommages aux légendes du jazz (Coltrane, Nate Cole…) seront rendus par des formations contemporaines telles que le groupe new-yorkais Circular Time. L’auteur-compositeur canadien Ori Dagan se prêtera, lui aussi, à cet exercice anthologique. Sa voix de baryton riche et ses penchants pour l’impro en feront sans doute une des principales attractions du festival. Cet attachement aux classiques se traduira également par des interprétations audacieuses du répertoire néo-orléanais grâce au talentueux Matthieu Boré à travers «Mardi Gras songs». Les amateurs du jazz découvriront en effet le groupe United Colors of Méditerranée. Cette formation abordera les rivages hispaniques avec Noninó et Toni Vaquer Sextet.

Les rythmiques sobres et sans artifices des trios Jaume Llombart et Santi de la Rubia traceront le relief du jazz de Catalogne et des Baléares, une région qui a déjà produit et exporté de nombreux talents à Tanger.

Le programme donne à découvrir le groupe italien «Metafisica Ensemble». Cette formation extraira le suc oriental à travers le trio de Majid Bekkas, créateur de «l’African Gnaoua Blues» et fera un détour par le Maroc grâce aux percussions du groupe Slatucada originaire de Salé. Sans s’essouffler, il franchira l’océan et chantera les Caraïbes par le biais du très festif duo Annick Tangorra & Mario Canonge. Le jazz transgressif de nature se dévoilera sous les atours éternellement novateurs des valeurs sûres Cisco Herzaft & Micflow qui feront vibrer la scène au rythme du blues électro. Au programme également, le groupe NoJazz. Celui-ci se fera, quant à lui, un plaisir de fondre le son Soul & Funky dans un registre électro jazz hip hop débridé, tandis que The Flying Rabbi descend de son tapis volant pour faire redécouvrir l’art de la transe balkanique plus connue sous le nom de style Klezmer. Enfin, TANJAzz 2018 mettra à l’honneur des compositions originales de plusieurs artistes internationaux pratiquant leur(s) jazz en toute liberté, tels que les belles autrichiennes Kitsch & Glory, le lumineux duo français Airelle Besson & Vincent Segal, la sublime espagnole Mariola Membrives et son trio et l’indispensable bel Italien Stefano Bollani, par ailleurs génial pianiste.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *