Visa for Music 2019 : Les premiers noms dévoilés

Visa for Music 2019 : Les premiers noms dévoilés

Natacha Atlas Official, Aziz Ozouss et Rasha Nahas en font partie

Depuis cinq ans, Visa for Music connaît un grand succès et s’impose comme le rendez-vous incontournable des professionnels de la musique d’Afrique et du Moyen-Orient leur permettant un échange interculturel.

Les premiers noms de la sélection showcases Visa for Music 2019, dont la 6ème édition est prévue du 20 au 23 novembre, sont désormais connus. Après un long processus d’évaluation, l’édition 2019 recevra, selon les organisateurs, plusieurs noms de la scène marocaine, africaine, européenne et du Moyen-Orient. Ainsi, la sélection marocaine donne à découvrir Aziz Ozouss, Soukaina Fahsi, Lazywall, Vala Wind et les DJ  Kayza & Samar. En ce qui concerne la sélection maghrébine, la liste comprend le groupe algérien Djam, le groupe tunisien Dendri- Stambeli Movement. Le Moyen-Orient sera représenté par le groupe algérien «Almena», la Palestinienne Rasha Nahas et la Jordanienne Ayloul.

Du côté de la scène africaine, il y a lieu de citer la Zimbabwéenne Edith WeUtonga, Nomfusi, originaire de la région du Sud Afrique, le trio béninois Teriba, le groupe éthiopien Qwanqwa, le ghanéen Fra, Lúcia de Carvalho (Angola) et Siti & The Band (Tanzanie). Enfin, la scène européenne sera représentée par Natacha Atlas Official (France) et Namgar (Russie). Il faut noter que cette sélection showcases a été choisie par un jury venu d’horizons différents et composé de professionnels de la musique. Il s’agit d’Amine Hamma (Maroc), Nathalie Mefe (Cameroun), Imed Alibi (Tunisie), Rania Elias (Palestine) et Kabubi Herman (Ouganda).

Depuis cinq ans, Visa for Music connaît un grand succès et s’impose comme le rendez-vous incontournable des professionnels de la musique d’Afrique et du Moyen-Orient (artistes, agents, maisons de disque, programmateurs, institutions culturelles, fondations, médias, formateurs, etc.) leur permettant un échange interculturel.

Cette manifestation propose comme chaque année des hommages, des ateliers de formation, un salon d’exposants mais également plusieurs conférences animées par des experts dont les thèmes abordent le marché de la musique.

«La plate-forme a pour principale mission la constitution d’un marché de musique qui offre une meilleure visibilité aux artistes, un environnement propice à la créativité et à la professionnalisation du secteur culturel et artistique, dans le but de dynamiser les industries créatives des régions concernées et de stimuler l’économie de la culture», expliquent les initiateurs de cette manifestation organisée en partenariat avec le ministère de la culture et de la communication et la Fondation Hiba.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *