Musiques sacrées : Barbara Hendricks attendue à Fès

Organisée par la Fondation esprit de Fès, cette édition verra la  participation d’un panel d’artistes et de vedettes marocaines et étrangères de  renommée internationale.
Comme à l’accoutumée, le programme est riche et diversifié et se déroulera  sur les habituels sites de Fès , monuments historiques prestigieux comme les  places ancestrales de Bab Al Makina et Bab Boujloud ainsi que le Musée Batha et les  carrières des Mérinides.
La diva américaine Barbara Hendricks et l’ensemble baroque de Drottningholm  de Suède ouvriront la semaine et seront suivis par des artistes tout aussi célèbres venant des quatre coins du monde tels que Parissa et l’ensemble  Dastan d’Iran pour l’interprétation des poèmes soufis de Jalal Eddine Roumi . Le Sud-africain d’origine anglaise, Johnny Clegg, surnommé «le zoulou  blanc», artiste engagé qui a lutté pendant de nombreuses années contre  l’apartheid, est, également, au menu de la nouvelle édition, de même que le  virtuose de la flûte, le Turc Kudsi Erguner considéré comme un grand musicien  soufi, interprétant, également, de la musique savante ottomane. La chanteuse et pianiste brésilienne Tania Maria et d’autres vétérans seront de la partie. Il s’agit notamment de la Française Claire Zalamansky, de la Mauritanienne Aïcha Mint, du  ténor pakistanais Akhtar Sharif Arup Wâle ou encore les frères Pinana (Espagne-Cuba), le Syrien Waed  Bouhassoun, l’Ouzbékistanaise Nâdira Pirmatova, la Libanaise Jahida Wahib et la Béninoise Angélique Kidjo ainsi que les confréries Kadiria et Mawlawiya, de  même que le groupe négro-spiritual de Londres, familier du festival "London  Community Gospel Choir».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *