Musiques sacrées sous le signe de l’espoir

Le Festival des musiques sacrées de Fès atteint sa onzième édition.  Cette édition qui aura lieu du 3 au 11 juin s’annonce sous le signe «Des chemins de l’espoir». Un intitulé qui se justifie selon Mohamed Kabbaj, président du festival par la diffusion incessante de mauvaises nouvelles sur les chaînes télévisées. «Nous sommes chaque jour envahis par une avalanche de mauvaises nouvelles, et le pessimisme s’installe de façon incroyable, nous avons donc pensé à ce thème pour apporter une sorte de lueur d’espoir» explique Mohamed Kabbaj lors d’une conférence de presse à Casablanca. Accompagné de Faouzi Skalli,  directeur général du Festival des musiques sacrées, Mohamed Kabbaj a présenté à la presse le programme détaillé et les nouveautés de cette édition. Ainsi, ce n’est plus une surprise, certains noms connus dans la musique lyrique et spirituelle seront au rendez-vous. Il est prévu la venue de Teresa Berganza. Celle-ci est considérée comme l’une des plus grandes chanteuses lyriques au monde. Toujours dans le même registre des nouveautés, les organisateurs ont annoncé la participation d’une autre star de la musique mystique et spirituelle. Il s’agit de Ravi Shankar qui sera accompagnée de sa fille Anoushka Shankar. Eux d’eux proposeront un concert de musique spirituelle indienne. Parmi les autres points forts de cette édition, Faouzi Skalli a également évoqué la participation du ballet traditionnel du Japon : «Nous avons réussi à obtenir pour cette édition, la participation du ballet traditionnel du Japon, c’est une première» déclare Faouzi Skalli. Ce dernier a tenu à préciser que si la10ème édition s’était caractérisée par des redites, et par l’invitation de certains musiciens qui étaient déjà passés, c’était pour fêter le 10ème anniversaire du festival. «  Nous avions tenu l’année dernière à présenter des redites tout simplement pour fêter dix ans d’existence, c’est pour cette raison que nous avons intitulé la 10ème édition : «traces de lumières». Une façon de réconforter les habitués du festival et qui auraient senti une sorte de répétitivité dans la programmation. «Nous continuons notre exploration de nouvelles voies et trésors de la musique soufie et spirituelle à travers le monde entier», précise Faouzi Skalli.
Ce dernier a fait le tour de la programmation de cette 11ème édition qui rassemble des noms comme Teresa Berganza, Saïd  Hafid, Ravi Shankar, Kadhem Saher, ainsi qu’Eduardo Paniagua et Faiz Ali Faiz pour ne citer que ceux-là. Du côté des musiciens marocains, il y aura la participation entre autres de Mohamed Ba Jeddoub, Abdelfettah Bennis ainsi que Abderrahim Souiri. Les femmes ne sont pas en reste, elles sont représentées par le groupe de la Hadra des femmes de Chaouen. «Nous avons voulu montrer que les femmes ont également une présence dans la spiritualité», explique Faouzi Skalli.
En outre, à côté de ces concerts de musique, dont certains sont payants et d’autres offerts au grand public sur la place Bab Boujloud, il y aura également un colloque. Ce colloque intitulé : «Les rencontres de Fès, une âme pour la mondialisation» évoquera plusieurs questions liées à diversité culturelle, l’identité et la démocratie.
Ainsi, comme à l’accoutumée, le Festival des musiques sacrées de Fès, se veut un espace d’échanges, de rencontres et de partage autour de la spiritualité dans toutes ses formes. Aujourd’hui, cet événement a atteint une ampleur internationale puisque l’année dernière déjà, le nombre de visiteurs venant du monde entier avait atteint 45.000. En plus de cet indicateur, il y a également un autre fait qui a été évoqué par le président du festival : «Le Festival des Fès des musiques sacrées est devenue une référence à travers le monde» et d’ajouter : «il existe aujourd’hui, plusieurs festivals dans le monde et notamment aux Etats-Unis qui s’en inspirent». Avec un budget de 11 millions de dirhams, les organisateurs continuent leur exploration à la recherche de nouveaux talents artistiques dans ce registre de la spiritualité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *