Mustapha Bakbou et Toufik Farroukh à l’IF Fès-Meknès

En plus de l’ensemble Ibn Arabi, l’Institut français de Fès-Meknès propose également au public des deux villes impériales, dans le cadre des «Nuits du Ramadan 2004», deux autres soirées avec le Maâlem Mustapha Bakbou, figure emblématique du groupe Jil Jilala, mais aussi de la musique gnawa, qui donnera le coup d’envoi de ces soirées artistiques. Accompagné de son groupe Rja f’allah, il perpétuera, le temps de deux soirées, une tradition de Tagnaouite, héritée de père en fils dans la ville de Marrakech. Egalement au programme, Toufik Faroukh qui assurera, quant à lui, la transition entre tradition et modernité. Né à Beyrouth, établi en France, Toufik Faroukh est de ceux qui cherchent à faire le grand écart entre les cultures. En l’occurrence, entre le jazz et la musique libanaise. Un univers musical où se croisent ainsi oud, piano, darbouka, double basse et bien sûr les saxophones tenus par les maîtres de cérémonie. Le charme réside dans une idée fort simple : faire jouer avec des instruments dits traditionnels des parties normalement dévolues à leurs alter ego occidentaux.
Maâlem Mustapha Bakbou :
– Meknès : vendredi 22 octobre , 20h, Théâtre de l’IF.
– Fès : samedi 23 octobre, 20h, Dar Batha.
Toufik Farroukh :
Fès : mercredi 27 octobre, 20h, Dar Batha.
Meknès : jeudi 28 octobre, 20h, Théâtre de l’IF.
Ensemble Ibn Arabi :
Fès : mercredi 3 novembre 2004, 20h, Dar Batha.
Meknès : jeudi 4 novembre 2004, 20h, Théâtre de l’IF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *