Nabil Ayouch en quête de financement pour son film

Nabil Ayouch en quête de financement pour son film

«Les étoiles de Sidi Moumen», prochain film du cinéaste marocain Nabil Ayouch, fait partie du livre des projets 2010 de la Cinéfondation du Festival de Cannes, «L’Atelier», destiné à aider à la recherche de «financements complémentaires nécessaires à la réalisation de nouveaux films». Ce long métrage, inspiré des attentats de Casablanca (mai 2003), est l’un des quinze projets sélectionnés «pour leur qualité artistique», qui seront présentés lors de la 63ème édition du Festival international de cinéma, prévue du 12 au 23 mai prochain à Cannes (sud de la France). Chaque journée du festival comporte, en effet, un agenda de rendez-vous avec des professionnels (producteurs, distributeurs, fonds d’aide) dont le concours est convoité. «Les étoiles de Sidi Moumen» (110 minutes), dont le tournage est prévu en novembre prochain à Casablanca et Fès, nécessitera un budget estimé à trois millions d’euros. Il s’agit d’une adaptation au grand écran d’un roman du même titre de l’écrivain Mahi Binebine, axé sur le phénomène du terrorisme. Cette fiction relate l’histoire des auteurs des attentats de Casablanca, tous issus du même bidonville de Sidi Moumen. L’Atelier a pour première mission de «mettre en lumière le travail des cinéastes déjà remarqué pour leurs œuvres précédentes», précise Gille Jacob, président du festival et de la Cinéfondation. «Le pari est fait sur la qualité et l’originalité du projet et de l’artiste», souligne-t-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *