Nabil Bennani : De la pub à la radio

Nabil Bennani : De la pub à la radio

Chaque matin, sur Casa FM, l’auditeur a rendez-vous avec une voix masculine au timbre assez particulier. Cette voix est celle de l’animateur Nabil Bennani. Fidèle au concept de son émission, ce jeune animateur a de l’audace. Avec spontanéité, il discute de toutes sortes de sujets avec les auditeurs. Certains se trompent et croient avoir affaire à l’animateur-vedette de cette station, Khalid Nizar. «On assimile souvent ma voix à celle de Khalid Nizar, l’animateur d’une émission nocturne qui officie depuis belle lurette sur cette même fréquence», reconnaît Nabil surnommé «Nab». Cette comparaison ne le dérange pas, puisqu’il dit que chacun possède son genre de public. «L’émission de Nizar a une cible précise, celle d’un public populaire, et moi je possède le mien» précise Nabil. Chaque matin, et depuis presque trois mois, «Nab» monopolise l’antenne pendant trois heures.
Il est assailli par des centaines de coups de fil. Des gens qui veulent participer à la discussion du jour ou tout simplement donner leur avis sur l’émission. L’animateur annonce alors le thème. «A un certain moment on est obligé d’arrêter les appels pour débattre du thème, chaque jour on propose un nouveau sujet».  Le mauvais œil, la pollution sonore, la beauté. Autant de sujets brûlants discutés sur antenne. Pour Nabil le plus important dans l’art de l’animation radiophonique c’est l’ouverture sur le public. «Mon objectif est de mettre le feu à la radio», lance-t-il. C’est pour être à la hauteur de ses ambitions, que cet animateur a créé, il y a quelques années une boîte de production. Au sein de sa structure de petite de taille, et entouré de jeunes potentialités, il réfléchit à des concepts d’émissions radio et télé. Une fois son idée bien ficelée, il l’a propose aux Radios. Bien avant cette émission matinale sur Casa Fm, le même Nabil Bennani animait, trois années durant, une émission pour enfant intitulée «Mômes». «A travers cette émission, on donnait la parole aux enfants et ces deniers avaient l’occasion de parler de leurs préoccupations quotidiennes», confie-t-il. Des cadeaux leur étaient même offerts, une fois qu’ils répondaient correctement aux questions. Cette émission étant basée sur les appels téléphoniques des enfants, Nabil a concrétisé une idée astucieuse pour les inciter à décrocher le téléphone. «Nous avons mis en place un numéro vert gratuit pour qu’ils puissent appeler sans ruiner leurs parents», dit-il fièrement.  
L’initiateur de ce concept avait réussi à avoir l’aide de quelques sponsors pour financer ces appels gratuits. Ce n’était guère une entreprise difficile puisque la publicité est un secteur qui lui est familier. Bien avant de se lancer dans l’animation radio, Nabil Bennani a derrière lui une longue carrière de voix off. Depuis 1992, il prête sa voix pour des spots publicitaires à la télévision et à la radio. «Ma voix passe dans la plupart des spots publicitaires de différentes marques». Jusqu’à aujourd’hui, il a enregistré 2250 voix off.
Au début des années 90, il abandonne ses études à la Faculté de médecine de Casablanca, pour faire du théâtre. Des professionnels du secteur lui ont fait comprendre que sa voix était très prometteuse. Il devait l’exploiter. Ainsi, il s’est propulsé dans le domaine de la pub avant d’animer, pour la première fois, une émission «live» à la télévision. Nabil s’en rappelle comme si c’était hier. «C’était à l’occasion du Mondial du foot en 1998 et une marque de rasoirs m’avait chargé de ce direct», raconte-t-il. C’est avec ce même événement qu’il va creuser son sillon dans le monde des médias. Des propositions vont commencer à pleuvoir. En 2004, il s’occupe de l’animation de «Radio plage», lancée par l’Office national de l’électricité (ONE).  Ses projets du moment : relancer l’émission «Mômes» et préparer des projets pour la télévision.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *