Nadia Layoubi: La face cachée d’une journaliste passionnée

Nadia Layoubi: La face cachée d’une journaliste passionnée

Son métier : le journalisme. Un monde qui, nous apprend-elle, exerce sur elle une sorte de magnétisme depuis son jeune âge. Qu'est-ce qui distingue Nadia Layoubi ? Quel est son parcours ? Et comment la perçoit-on? A toutes ces questions, c'est la voix « suave»  de 2M et son entourage qui nous apportent des réponses.

Sur le petit écran, des journalistes passent, d'autres les remplacent mais rares sont ceux qui nourrissent envers nous une certaine fidélité évoluant à chaque rendez-vous qu'ils nous donnent. Nadia Layoubi en fait partie. Rares sont ses apparitions mais le téléspectateur marocain n'a aucun mal à reconnaître sa voix car à travers le temps, il a lui-même accompagné son évolution professionnelle qu'elle signe avec ce joli brun qu'elle est la seule à savoir porter. Pour mieux connaître le personnage, ALM s'est orientée vers son entourage proche.

A commencer par la directrice de l'information à 2M, Samira Sitail, pour qui Nadia Layoubi a toutes les qualités requises dans le monde du journalisme, spécialement celui télévisé. «C'est une personne très intègre. Elle a une maîtrise professionnelle de l’image, une belle voix et beaucoup de rigueur».

Son intérêt pour le journalisme est loin d'être le fruit du hasard. «Ma passion pour le journalisme a percé dès mon enfance ; elle était attisée à la fois par mon attachement insondable à l’écriture littéraire en langue arabe et par la fascination insoupçonnée qu’exerçait sur moi l’art de la photographie», nous confie Nadia. Et de poursuivre : «Inutile de rappeler que le journalisme offre cette heureuse opportunité de pratiquer au quotidien ces deux formes expressives. Mieux encore, il les conjugue harmonieusement pour en dégager des entités audiovisuelles animées, vivantes et séduisantes».

Lauréate de l’Institut d’information et de formation journalistique, spécialité Information audiovisuelle, à Rabat. Pour elle, son désir de mettre à contribution ses acquis en la matière, de tester objectivement ses potentialités de journaliste, de connaître sur le tas la réalité et les difficultés du métier l'ont naturellement poussée durant ses années de formation à travailler comme animatrice d’une émission touristique à radio FM. C’est ainsi qu’une fois diplômée en 1997, son choix était sciemment arrêté. Elle voulait toutefois s’introduire dans la sphère de la presse écrite tout d’abord. Ce n'est que deux années plus tard qu'elle a rejoint l’équipe de 2M. Date à partir de laquelle sa passion pour le mot trouve sa pleine satisfaction.

Nadia fut rattachée au département de l’information qui s’élargit par la suite en une direction de l’information sous la houlette de Samira Sitail. Pour cette dernière, «Nadia Layoubi est d’abord une femme qui  porte véritablement les valeurs des femmes marocaines de sa génération. De l’intelligence, de la tempérance quand il le faut, beaucoup de  curiosité, de persévérance et un engagement sans faille dans tout ce qu’elle entreprend, et ce, quelles que soient les contraintes ou les difficultés».

Ses collègues la qualifient également de journaliste précise et minutieuse. C'est le cas du présentateur Ouadih Dada pour qui, «sur le plan professionnel Nadia Layoubi a l’immense qualité d’être une journaliste passionnée par son métier. Une énergie et un savoir-faire qu’elle transmet au quotidien à ses collègues de travail et qu’elle partage régulièrement avec les nouvelles recrues. C’est aussi une journaliste profondément exigeante vis-à-vis d’elle-même, mais aussi vis-à-vis de son entourage et ses collègues. Un état d’esprit qui la pousse en permanence à aller de l’avant et à tirer le meilleur de toutes les situations. Cela se ressent d’ailleurs au niveau des reportages qu’elle réalise, de ses interventions à l’antenne ou encore vis-à-vis de l’équipe qu’elle anime en tant que chef de rubrique» .  

Pour Samira Sitail, Layoubi représente une véritable force de proposition au sein de 2M. «Elle ne se livre pas facilement, mais lorsque vous prenez le temps de la connaître, vous découvrez une belle personne qui s’inquiète de la situation de ses collègues, qui prend de vos nouvelles et qui est très disponible», nous confie-t-elle. Dans ce sens, son collègue Ouadih Dada n’a pas hésité à dire ce mot à son égard.

«D’un point de vue personnel, Nadia Layoubi est avant tout une amie qui répond systématiquement présent à la moindre sollicitation de notre part. Au sein de la rédaction elle brille aussi par son calme, sa sérénité et son sourire qui rendent d’autant plus agréable notre cadre de travail».  

Ce que beaucoup de personnes ignorent, c'est que loin de la casquette de journaliste se cache une Nadia Layoubi mariée et maman d’un enfant de 7 ans prénommé Moulay Ahmed. «C’est une maman à la fois attentionnée et exigeante comme j’ai pu le constater à chaque fois que j’ai eu le plaisir de l’apercevoir en compagnie de son fiston», ajoute Ouadih Dada. 

Loin des plateaux, Nadia Layoubi est une personne très attachée à la lecture et l’écriture; elle a beaucoup d’écrits en poésie et en roman qu’elle conserve jalousement dans les tiroirs de son bureau. Elle dégage à un moment d’émancipation des sens qu’elle s’offre généreusement et discrètement chaque fois que c’est possible.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *