Nass El Ghiwane : Un esprit à perpétuer

Ils sont au monde arabe ce que les Beatles et les Rolling Stones sont au monde occidental. Une légende musicale. Nass El Ghiwane, ce groupe mythique issu du quartier Hay Mohammadi de Casablanca, a marqué la scène artistique au Maroc depuis les années 1970. Pour rendre hommage aux légendaires membres de Nass El Ghiwane, «Les amis de Nass El Ghiwane», un groupe de fans, n’a pas trouvé mieux qu’une soirée dédiée aux «enfants terribles de Casablanca».
Programmée pour demain, la soirée réunira, en plus de Nass El Ghiwane, d’autres groupes de cette même trempe : «Lamchaheb», «Jil Jilala», «Siham» et «Banate El Ghiwane» égayeront cette soirée qui s’annonce, d’ores et déjà, comme un succès. « Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de gens qui veulent assister, mais qui n’ont pas trouvé de billet ! Il n’y a, malheureusement, plus de places », a annoncé Zouheir Kamri, coordinateur des «Amis de Nass El Ghiwane».
En fait, les 400 places disponibles ont été toutes réservées, il y a deux jours. Pour rassurer tous ceux qui n’ont pas pu obtenir une invitation, Zouheir Kamri affirme que « la soirée devrait être retransmise sur les ondes de la première chaîne dans les 15 ou 20 jours à venir ».
Le public présent sera enchanté et de réécouter des chansons inoubliables telles que «Mahmouma», «Ghir Khoudouni», «Ya Bani L’Inssane» et « Fine Ghadi Bya Khouya». Une occasion où la nostalgie se mêlerait à la joie des retrouvailles, pour la première fois et dans le même lieu, avec certaines des grandes voix de la chanson marocaine. Ce sera l’occasion également de lever le voile sur les grands projets que veulent réaliser, « Les amis de Nass El Ghiwane ». « Nous oeuvrons surtout à assurer une couverture médicale à l’ensemble de nos artistes et à les faire profiter de notre savoir », avance toujours Kamri, médecin dentiste de son statut. Ce groupe de fans rassemblant un bon nombre de médecins et de pharmaciens fait dans le «caritatif». Il avait déjà pris en charge des artistes marocains en leur offrant, gratuitement, un traitement et un suivi médical.
Cette soirée n’est, en fait, qu’une manifestation, parmi d’autres, pour rendre hommage à Nass El Ghiwane. L’autre grand chantier entrepris par « Les amis de Nass El Ghiwane » est celui de l’organisation, été 2005, d’un Festival consacré à Nass El Ghiwane, à Casablanca. La vedette de cet événement serait, sans aucun doute, le fils du célèbre chanteur jamaïquain de reggae, Bob Marley. « Nous sommes à la phase de la préparation et nous tenons à ce que le fils de Bob Marley soit parmi nous lors de ce Festival.
Les négociations sont en cours» affirme Kamri. De plus, «Les amis de Nass El Ghiwane» mettront prochainement en ligne un site Internet dédié spécialement à ce groupe. Mais l’autre grand projet qui passionne ce groupe de fans est la construction d’un musée.
Une bâtisse érigé, à Casablanca, pour exposer et conserver les instruments de musique de ceux qui ont et qui marquent toujours le champ artistique marocain.
« Alors que les instruments de John Lennon se vendent à des prix inimaginables dans des ventes aux enchères, ceux de nos artistes finissent, le plus souvent, par s’user à cause du de désintérêt et de l’absence de maintenance » s’insurge Kamri.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *