«New Waves» : Voyage à travers les multiples facettes de Mohamed Melehi

«New Waves» : Voyage à travers les multiples facettes de Mohamed Melehi

La rentrée artistique promet de belles expositions dans plusieurs espaces du Royaume. Parmi les plus attendues en ce mois, celle intitulée « New Waves », prévue à partir du 21 septembre et jusqu’ au 5 janvier 2020 au Musée d’art contemporain Africain Al Maadan de Marrakech (MACAAL). C’est une exposition phare qui retrace les trois périodes majeures de Mohamed Melehi, l’un des pionniers de l’art moderne arabe ainsi que ses trois «escales» principales : Rome, New York et Casablanca. Réalisée sous le commissariat de Morad Montazami, «New Waves» expose, selon les initiateurs, la carrière artistique de Mohamed Melehi entre 1957 et les années 1980, à travers des œuvres majeures de l’artiste, des affiches, photographies et archives inédites. «De sa période romaine à la révolution artistique opérée par l’Ecole de Casablanca dont il fut l’un des chefs de file aux côtés de Farid Belkahia et Mohammed Chabâa, New Waves déroulera son parcours prolifique et florissant pour révéler son rôle clé dans le développement de la pédagogie de l’art et des pratiques expérimentales au Maroc, ainsi que son important travail de designer et de muraliste, travail ayant largement contribué à façonner l’esthétique des réseaux artistiques au Maghreb», explique-t-il. Repensé pour les espaces et en lien avec la vocation du MACAAL, le parcours de l’exposition présentera une majorité d’œuvres rarement ou jamais vues auparavant, qui remettent en perspective l’influence de Melehi et de l’École de Casablanca dans et hors du Maroc. En effet, le public visionnera un appareil documentaire inédit lui permettra à se replonger dans cet âge d’or des avant-gardes marocaines, arabes et africaines. À cet effet, seront exposés des tirages originaux du Melehi photographe documentaire.

Spécialement conçue pour cette escale marocaine de l’exposition New Waves, une salle sera dédiée au «Musée afro-berbère» : s’y côtoieront des objets puisés dans les collections du Musée Tiskiwin-Bert Flint de Marrakech et des œuvres exceptionnelles de Malika Agueznay, Farid Belkahia, Mohammed Chabâa ou encore Hossein Miloudi. Toujours pour approfondir le travail de documentation historique, l’exposition se terminera par un diaporama de photographies du Moussem d’Asilah (carrefour des trajectoires méditerranéennes et afro-arabes imaginé par Melehi) ainsi qu’un film documentaire sur Melehi, produit par le Musée du Bronx de New York en 1984, et que l’on redécouvre pour la première fois. Proposant une lecture richement documentée de l’œuvre de Melehi, mise en relief par une scénographie singulière, l’exposition montre la part méconnue de cette œuvre « mondialisée » avant l’heure. À travers une scénographie inspirée des couleurs, lignes et «vagues» de Melehi, «New Waves» propose un voyage à travers les multiples facettes de cet artiste cosmopolite: de ses expérimentations géométriques à la révolution culturelle opérée avec l’École de Casablanca, son rôle clé dans le développement de la pédagogie de l’art au Maroc ainsi que son important travail de photographe, éditeur, designer, affichiste et muraliste ayant largement contribué à façonner l’esthétique des réseaux artistiques postcoloniaux et panarabes. Ceci-étant, un programme d’événements multidisciplinaires rythmera les quatre mois de l’exposition, (conférences, tables rondes, lancement de publications, ateliers éducatifs etc.) à découvrir sur le site officiel du musée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *