Nisa Chevènement raconte l’histoire de la cité

Nisa Chevènement raconte l’histoire de la cité

Elle réalise des sculptures, peinture et des bijoux. Elle nous raconte l’histoire de la cité qui tisse le temps et les cérémonies. Après avoir exposé ses œuvres pour la première fois à l’Institut français de Meknès, Nisa Chevènement exposera à la Villa des arts de Casablanca du 12 novembre au 25 décembre puis à la Villa des arts de Rabat du 5 au 30 janvier 2010. Cette exposition rétrospective de l’œuvre du sculpteur Nisa Chevènement est organisée à l’initiative de l’Institut français de Meknès, en partenariat avec la Fondation ONA et l’Institut français de Tanger.
Sous le thème «Histoires d’Homme», Nisa Chevènement présentera ses premiers travaux et nous pourrons là aussi découvrir l’histoire d’une artiste et de sa création. «Il y a quelque chose de paléolithique, d’immémorial et de matriciel dans ces démiurges miniatures. Sa glaise est une cire, son soleil, un bec de gaz, son souffle, une spatule. Et le cosmos qui sort de ses mains, à mi-chemin entre un décor de théâtre et un tohu-bohu», a écrit Jean-Claude Carrière. Toutes ses réalisations : sculptures, peinture, bijoux sont d’une grande pénétration, intuitive, penchée sur sa sensibilité qu’elle traduit, directement, en formes et volumes ou formes, couleurs et rythmes, sans la faire passer par le tamis des concepts et des idées. Elle confère à ses œuvres le charme très particulier d’une intense relation entre un idéal d’artiste et l’intimité d’une vie. «Nisa nous fait assister à la naissance de formes encore inachevées, spectrales, vaguement humaines, à partir d’une matière plus primitive, que première, coulant comme une lave irrégulière, crevassée, abyssale, venue du fond des âges», a indiqué Régis Debray . Le spectateur pourra voir l’évolution de Nisa Chevènement depuis ses premiers travaux jusqu’à aujourd’hui. Notons que Nisa Chevènement est née en égypte. Après avoir étudié les Beaux-arts au Caire, elle étudie la psychologie en France où elle épouse Jean-Pierre Chevènement. Sa vie et son expérience fusionnent au carrefour des cultures occidentales et orientales, ses œuvres en sont les héritières.
Nisa Chevènement a exposé à Paris, Lyon, Strasbourg, Biarritz, à Bruxelles, Athènes, Mexico, Madrid, Milan, Monaco, Beyrouth, ainsi qu’au Musée des Beaux-arts de Taïwan. Elle a participé aux Biennales de Shanghai et de Pékin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *