Oliver Stone prône la «révolution pacifiste» de Chavez

Oliver Stone prône la «révolution pacifiste» de Chavez

L’Américain Oliver Stone défend la «révolution pacifiste» impulsée par le président vénézuélien Hugo Chavez en Amérique latine dans un documentaire au ton hagiographique intitulé «South of the border» et présenté lundi 7 septembre hors compétition à la 66e Mostra. Arrivé à Venise comme l’a annoncé un responsable de presse de la Mostra à la mi-journée, le chef d’Etat sud-américain devrait probablement fouler le tapis rouge vers 17H00 locales, lors de la projection officielle du film. Mais les flashes crépitaient déjà pour les acteurs Jane Birkin et Sergio Castellitto à l’affiche de «36 vues du Pic Saint-Loup » du Français Jacques Rivette, en lice pour le Lion d’or et surtout Matt Damon, venu pour «The informant» de Steven Soderbergh, montré hors compétition. Après l’électrochoc Michael Moore, son compatriote Oliver Stone engage les Etats-Unis à ouvrir les yeux sur les progrès démocratiques accomplis «Au sud de la frontière».
Très applaudi bien que plutôt hagiographique voire superficiel, ce long métrage retrace les changements politiques des dix dernières années sur le continent latino-américain à partir de l’élection de Hugo Chavez, en 1998. «Oui, oui, il est possible de changer le cours de l’histoire. Ceci est une révolution pacifique, mais armée», y déclare le chef d’Etat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *