Omar Azzouzi : «Le théâtre, une composante intrinsèque à l’identité marrakchie»

ALM : Quelle est la particularité de ce festival ?
Omar Azzouzi : Cet événement a pour but de participer au rayonnement culturel de la ville de Marrakech. Le théâtre comme vous le savez si bien est une composante intrinsèque à l’identité culturelle marrakchie. En témoigne la place Jamâa El Fna avec ses spectacles uniques au monde que sont les «halka». Ainsi ce festival a pour but de renforcer cette vocation artistique de la ville en lui ajoutant la dimension internationale. Le public marrakchi aura l’occasion de voir des troupes en provenance de diverses régions du monde. Aussi le festival a eu dès ses premières éditions comme objectif de rendre hommage aux grandes figures du théâtre marocain. Cette année Mahdi El Azadi, grand homme du théâtre marocain, sera à l’honneur au festival. Le  couronnement de ce géant qui a marqué de son empreinte le théâtre marocain, vient juste après feu Moulay Abdelwahad Hassanine  à la  1ère édition 2004, Abdelaaziz Ziadi à la 2ème édition 2005 , feu Abdeslam Chraibi à la 3ème édition  en 2006 et Abdeljabbar Louzir à la 4ème édition en 2007.

Ainsi cette 5 ème édition sera baptisée «Edition El Mahdi Azadi», Parlez-nous un peu de lui.
El Mahdi Azadi est un grand homme du théâtre qui mérite plus d’un égard de la part de ses collègues. Il est l’un des premiers hommes de théâtre. Il avait commencé sa carrière de comédien en jouant  dans deux pièces de l’ écrivain et metteur en scène français Guinet notamment en 1957 dans «Le gouverneur de  Malta» et en 1959 dans «Des aventures merveilleuses». De 1960 jusqu’en 1999, il été membre de la troupe marrakchie «Al Wafaâ». Il y avait d’éminents comédiens comme Mohamed Belkass, Abdeljabbar Louzir, Amina Rachid… Jouant plus d’une trentaine de pièces de théâtre, il a écrit et mis en scène plus d’une dizaine d’oeuvres de théâtre. Ainsi il a bâti une carrière qui a duré plus de 50 ans. C’est pour cela que je le qualifie «la force tranquille».

Qu’est-ce qui est prévu pour la programmation de ce festival ?
Le public marrakchi, et marocain en général, pourra découvrir plus d’une quinzaine de pièces de théâtre en provenance de différents pays : Hollande, Italie, France, Suisse, Egypte, Algérie…
Au menu de ce festival figurent, entre autres, une conférence internationale qui sera animée par d’éminents professeurs marocains et étrangers, des tables rondes et des ateliers. Ces derniers auront pour thèmes «La gestion des projets culturels», «L’expression corporelle», «L’interprétation» et «L’écriture de scénario».
Aussi est prévue en marge de ce Festival la semaine culturelle suédoise. Dans le cadre du partenariat entre la ville de Swedenborg et le Festival international de théâtre de Marrakech, une délégation suédoise composée de 25 membres animera diverses activités culturelles, artistiques et pédagogiques ainsi que tout un programme de sensibilisation à l’environnement.

Est-ce que vous avez des difficultés au niveau de l’organisation du festival ?
Le bureau régional du Syndicat des professionnels du théâtre de Marrakech, animé d’un esprit novateur et coopératif, a entrepris les premières démarches pour concrétiser cette édition exceptionnelle. Les partenaires traditionnels de ce rendez-vous culturel sont la wilaya de Marrakech, le conseil de la ville, le ministère de la Culture, le théâtre MohammedV, le Syndicat, la Fondation des Festivals de Marrakech, l’Université Cadi Ayad et le Conseil régional du tourisme de Marrakech. Sauf  qu’on a eu de temps à autre des entraves au niveau des élus locaux et c’est dommage!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *