Oncle Petros ou la conjecture de Goldbach

Oncle Petros ou la conjecture de Goldbach

Parmi les conjectures célèbres non démontrées en mathématiques, celle de Goldbach est la plus simple : tout nombre pair est la somme de deux nombres premiers. Après plus de deux siècles de recherches passionnées, et contrairement au théorème de Fermat, cette conjecture n’est toujours pas démontrée. Ou bien l’a-t-elle été ? Les lecteurs de ce surprenant roman, où l’enquête policière le dispute aux mathématiques pures sur fond d’histoire des sciences, se poseront la question. L’évolution de la théorie des nombres est si clairement exposée, et les personnages-clés de l’histoire, Hardy, Ramanujan ou Turing, si bien campés, que l’on ne sait plus très bien s’il s’agit d’une fiction ou d’une histoire vécue. L’oncle du narrateur, Petros Papachristos, mathématicien joueur d’échecs, est en tout cas passé fort près de la gloire, et ce livre est une vraie réussite !

Apostolos Doxiadis, Oncle Petros ou la conjecture de Goldbach, Edition Seuil, 2002, 204 pages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *