Onze films en compétition pour l’Osfour d’or

Mohammed Osfour est considéré comme l’un des premiers cinéastes marocains. En 1958, ce natif de Safi réalisa le tout premier film réellement marocain dans un pays qui venait de se libérer de la colonisation française. En hommage à cet homme, et depuis maintenant 6 ans, le Festival «Lumières de Safi» récompense de l’Osfour d’Or le meilleur film francophone. Cette année, onze films venus de différents pays seront en compétition pour ce prix. Citons, notamment, les deux œuvres marocaines ; «En Attendant Pasolini» de Daoud Oulad Sayed et «Adieu Mères» de Mohammed Ismaël. En marge de la compétition officielle, le programme prévoit la projection de plus de 20 films marocains qui retracent l’épopée de cette cinématographie, dans la célébration de son cinquantenaire et l’«invention» par un Mesfioui en 1958 du premier long-métrage marocain.
Une conférence-débat sur l’évolution du cinéma marocain est également au programme. Selon les organisateurs, «cette édition se veut un espace de rencontre entre les professionnels du monde du cinéma (réalisateurs, producteurs, critiques, journalistes, acteurs) et le public. Un rendez-vous incontournable entre les nouveaux talents du monde cinématographique francophone et ceux qui sont confirmés.»
Outre l’hommage à Mohammed Osfour, le festival honorera le réalisateur Hamid Bennani. Avec  son film «Wechma» (Traces) en 1970, Bennani fut l’initiateur du cinéma d’auteur marocain. Seront aussi à l’honneur dans ce festival des comédiens arabes et étrangers, notamment l’acteur égyptien Hassan Houssni et l’actrice Nabila Eebid,  le Syrien Ayman Zidane, le réalisateur français Jean-Pierre Mocky et finalement, le président du Centre cinématographique marocain en personne, Nour-Eddine Sail. Le jury officiel chargé de juger de la sélection 2008 sera présidé par le  réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun qui remporta deux fois l’Osfour d’Or. La nouveauté, pour cette année, sera la création d’un jury junior composé de jeunes cinéphiles. Ce dernier viendra s’ajouter à ceux de la critique et de la presse. Par ailleurs, l’amour du 7ème art réunira les jeunes et moins jeunes qui pourront profiter de trois ateliers de formation portant sur le scénario, l’interprétation et le tournage cinématographique.
A noter que «Lumières de Safi», le festival du Film Francophone de Safi de cette année a été organisé avec le soutien de la région de Doukkala-Abda, le Centre cinématographique marocain, l’ambassade de France et l’Office chérifien des phosphates. 



Programme du festival


Film d’ouverture
• Lundi 
20h00 : «Argana» (de Hassan Ghanja)

Films en compétition officielle
• Mardi
11h00 : «La fille coupée en deux»
15h00 : «Adieu mères»
19h00 : «None but that»
• Mercredi
11h00 : «Le fils de l’épicier »
15h00 : «En attendant Pasolini»
19h00 : «Caramel»
• Jeudi
11h00 : «Cartouches gauloises»
15h00 : «La vraie vie est ailleurs»
19h00 : «In the heliopolis flat»
• Vendredi
15h00 : «Formidable»    
19h00 : «Elle et lui»

Film de clôture
• Samedi  20h00  : «Le facteur»

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *