Orchestre philharmonique du Maroc : La musique française à l’honneur en ouverture

Orchestre philharmonique du Maroc : La musique française à l’honneur en ouverture

La symphonie fantastique de Berlioz, le Prélude de Debussy ou le concerto pour piano de Ravel sont les grands chefs-d’œuvre de la musique française qui seront à l’honneur à la 16ème saison musicale de l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM). Ce dernier ouvrira donc sa saison par une série de concerts inédits qui se tiennent du 11 au 15 octobre 2011 à Casablanca, Rabat et Marrakech. Un programme magnifique mettant à l’honneur trois des plus grands compositeurs français : Berlioz, Debussy et Ravel. Pour la première fois, l’OPM s’attaque à la Symphonie fantastique de Berlioz, une fresque romanesque éblouissante d’imagination sonore. Il s’agit d’une œuvre créée le 5 décembre 1830 au Conservatoire de Paris, six ans seulement après la Neuvième symphonie de Beethoven. Composée de cinq scènes descriptives, cette œuvre, plus proche du poème symphonique que de la symphonie, fait partie d’un genre appelé musique à programme. Concernant le Prélude de Debussy, c’est l’une des œuvres les plus connues de Debussy, dont le succès fut immédiat, et qui constitue le plus bel exemple de la musique impressionniste. S’agissant du concerto pour piano de Ravel, il est divisé en trois mouvements : un Allegramente, un Adagio assai et enfin un final Presto. Selon le communiqué de l’OPM, «La beauté de cette œuvre transcende les genres. Elle culmine dans le mouvement lent, dont la longue cantilène, d’abord exposée par le soliste, est ensuite reprise, avec le soutien de l’orchestre, par un cor anglais». Ainsi les 80 musiciens accompagneront la jeune pianiste professionnelle Dina Bensaïd, lauréate du Prix du Concours de Son Altesse Royale Lalla Meryem en 2002, 2004 et 2006, du Concours Steinway à Paris en 2002, du Concours national de musique du Maroc en 2003 et du Concours Flame à Paris en 2006. Au menu de l’ouverture de la saison musicale de l’OPM. Un hommage sera rendu à feu le professeur Abderrahim Harouchi, membre du Comité d’honneur et de soutien de l’OPM, décédé en août dernier. Acteur majeur du paysage culturel marocain, l’OPM est devenu en 15 ans la référence en matière de musique classique au Maroc. Il s’adresse à toutes les catégories de mélomanes et futurs mélomanes et se positionne comme «élitiste» en termes d’image et de qualité artistiques, faisant le choix d’une programmation originale. En effet, depuis près de quinze ans, l’OPM a produit plus de 300 concerts et a offert à son public les œuvres les plus importantes du répertoire classique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *