Oscars 2003 : Mêmes pronostics que l’an dernier

L’an dernier, on comptait parmi les nominés dans la catégorie du meilleur film une comédie musicale, « Moulin Rouge »; un film fantastique, « Le Seigneur des Anneaux: la Communauté de l’Anneau »; une histoire de vengeance, « In the Bedroom »; et le gagnant final « Un homme d’exception », la biographie du mathématicien schizophrène, John Nash. Et si l’on se penche un peu sur les films favoris de cette année, il y a peu de place pour la surprise puisqu’on retrouve… une comédie musicale, « Chicago »; la suite des aventures du « Seigneur des anneaux »: « Les deux tours »; une vengeance épique sur fond de fresque historique, « Gangs of New York »; et « Les heures », un drame basé sur la biographie de l’auteur suicidaire Virginia Woolf.
La comédie absurde « Adaptation » de Spike Jonze -qui avait déjà réalisé « Dans la peau de John Malkovich »- a d’excellentes chances d’être nominée. Les autres prétendants à l’Oscar du meilleur film pourraient être le drame de Roman Polanski « Le pianiste » (Palme d’Or à Cannes), la comédie noire « Monsieur Schmidt », ou encore « Loin du paradis » de Todd Haynes. Dans la catégorie de la meilleure actrice, Nicole Kidman (« Les heures ») et Renee Zellweger (« Chicago ») pourraient toutes deux décrocher leur seconde nomination.
Quant à Meryl Streep (« Les heures », « Adaptation ») et Julianne Moore (« Loin du paradis », « Les heures »), elles pourraient prétendre chacune à deux nominations dans les catégories « meilleure actrice » et « meilleur second rôle féminin ». Quoiqu’une seule nomination suffirait pour inscrire le nom de Meryl Streep dans le livre des records comme l’actrice la plus souvent nominée de l’histoire des Oscars. Jusqu’ici, Meryl Streep et Katharine Hepburn ont toutes deux reçu 12 nominations.
Chez les hommes, c’est Jack Nicholson qui trône à la place incontestée de l’acteur le plus nominé (avec 11 nominations au total) et, mardi, il sera sans doute de nouveau nominé pour sa performance dans « Monsieur Schmidt ». Mais la concurrence sera rude, car Daniel Day-Lewis campe cette année l’un des méchants les plus fascinants du cinéma dans « Gangs of New York ». L’acteur prodige de « My Left Foot » et de « L’insoutenable légèreté de l’être » pourrait voler la statuette dorée à Jack Nicholson qui brigue son quatrième oscar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *