Ouarzazate fait son cinéma

Ouarzazate fait son cinéma

Des contacts sont en cours pour la finalisation d’un projet de jumelage entre les villes de Ouarzazate et Hollywood. La création d’une association maroco-américaine regroupant les producteurs cinématographiques des deux pays, a annoncé le producteur américain Branco Lustig.
Intervenant récemment lors d’une rencontre au Centre régional d’investissement (CRI) de Ouarzazate, avec les représentants de la ville, M. Branco a précisé que la concrétisation de ces projets, qui ont fait l’objet de discussions préliminaires avec les autorités locales, le Conseil municipal et le directeur de la société « Dune Films », offrirait de nouvelles perspectives de développement de l’activité cinématographique, mais aussi de nouveaux projets à caractère économique et social. Evoquant les perspectives de l’activité cinématographique de la ville, le producteur américain, qui vient d’achever à Ouarzazate le tournage de son long métrage « Kingdom of Heaven », s’est déclaré satisfait des conditions de tournage. Il a qualifié ces perspectives de « prometteuses », comme en témoigne la construction des studios de la société internationale CLA par Dino de Laurentis et ses associés et dont la mise en service, a-t-il ajouté, renforcera davantage l’attrait de Ouarzazate et son image de marque en tant que site privilégié de tournage cinématographique à travers le monde.
La ville de Ouarzazate suscite un intérêt grandissant et de plus en plus d’admiration et d’amour de la part des cinéastes, a-t-il dit, soulignant que la ville est connue dans le milieu cinématographique comme étant le « Hollywood aux portes du désert ».
Le producteur américain a, toutefois, relevé les difficultés qui entravent la promotion de l’industrie cinématographique au Maroc, notamment le manque de compétences, l’insuffisance au niveau des liaisons aériennes desservant la destination Ouarzazate et l’absence de toute action de promotion du Maroc en général et de Ouarzazate en particulier dans le cadre des salons spécialisés à travers le monde. Il a, dans ce sens, mis l’accent sur la nécessité de créer de nouvelles unités hôtelières et de restaurants, d’améliorer la qualité des prestations offertes et de promouvoir les filières de formation à l’instar du Centre euro-méditerranéen de formation dans les domaines du cinéma et de l’audiovisuel, créé dernièrement à Ouarzazate notamment pour la formation de techniciens et d’assistants ainsi que les sociétés opérant dans le domaine (construction, travaux de menuiserie, de plâtre).
Afin de promouvoir l’industrie cinématographique à Ouarzazate, M. Branco a préconisé la création d’une commission spécialisée en la matière, à l’instar de ce qui existe dans les villes cinématographiques à travers le monde (Films Commission).
La création de cette structure revêt un caractère urgent, selon le producteur américain. Elle doit être dirigée par un cadre compétent maîtrisant les langues étrangères et disposant de bonnes connaissances dans le domaine cinématographique, a-t-il suggéré, précisant que l’action de cette commission doit être axée sur la promotion de la ville en tant que site de tournage à travers le monde (notamment par le biais de sites Internet, de campagnes de communication et de promotion, la participation aux salons spécialisés) et sur la facilitation des opérations de tournage.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *