Oujd’Art 2002

Certains hommes nourrissent de grands projets. Ils sont les héritiers de Don Quichotte, et leur combat n’en est que plus sympathique. Mostafa Boya fait partie de ces personnes. Il est déterminé à organiser une biennale internationale d’art contemporain à Oujda. Il a déjà convaincu les autorités locales du bien-fondé d’une biennale dans leur ville. Il a aussi trouvé la date de cette manifestation : décembre 2002.
Mostafa Boya est artiste peintre. Il est correspondant de l’Association Internationales des Arts Plastiques qui dépend de l’UNESCO. C’est dire que les contacts avec les artistes internationaux ne font pas défaut à son carnet d’adresse. Cet homme a en plus créé « La Fondation des arts plastiques » dont les membres sont les initiateurs de ce grand projet.
Cette fondation est ouverte à toute personne désireuse de prendre part à l’organisation de cet événement.
Mostafa Boya lance à cet égard un appel insistant et solennel aux professionnels des arts plastiques dans ce pays pour donner à ce mode d’expression une portée internationale. Il insiste aussi sur l’aspect inédit de cette manifestation. Il est vrai qu’une biennale internationale fait cruellement défaut à notre pays. Pourtant, s’il y a une expression artistique vivante au Maroc, une expression de nature à rivaliser avec les arts internationaux, c’est bien celle que désignent les arts plastiques. Mostafa Boya veut corriger le défaut d’une biennale au Maroc. Il a choisi sa ville pour l’organisation de l’événement. Il espère ainsi contribuer au rayonnement culturel du Maroc oriental.
Tout cela se respecte, mais l’organisation d’une biennale internationale est très lourde à gérer et nécessite la mobilisation de plusieurs personnes et institutions. Ceux qui pensent qu’il est temps que le Maroc ait sa biennale pourront aider cet homme à concrétiser son ambition. De toute façon, il est résolu à organiser cette manifestation à Oujda. Et parions que son obstination viendra à bout de toutes les difficultés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *