novembre 18, 2018

 

«Palest’In & Out» : Les nouveaux créateurs palestiniens à l’honneur

«Palest’In & Out» : Les nouveaux créateurs palestiniens à l’honneur

Le festival d’art contemporain se déplace à Casablanca

La scène émergente palestinienne sera célébrée à Casablanca. C’est à l’occasion du Festival d’art contemporain «Palest’In & Out» qui aura lieu du 29 septembre au 1er octobre à l’Espace culturel L’Uzine. Organisée par l’Institut culturel franco-palestinien, cette manifestation multidisciplinaire ouvre une fenêtre inédite et inspirante sur la nouvelle génération des créateurs palestiniens. Sélectionnés par des artistes de renommée internationale (comme Ernest Pignon-Ernest, Didier Deschamps, Hany Abu Asaad, Antoine d’Agata, Hiam Abbass, Kamilya Jubran, Brahim El Mazned, Samir Joubran…), ces jeunes talents bouleversent les idées reçues sur l’art et la Palestine. Révéler la création palestinienne dans ce qu’elle a de plus contemporain, dans ses formes d’expression, dans les sujets qu’elle aborde, c’est refléter les récits culturels actuels dans ce qu’ils ont de plus créatifs, de plus sincères, de plus émouvants.

Eclectique, détonnant et innovant, «Palest’In & Out» donne à découvrir une programmation riche et diversifiée. Au menu, des expositions, soirées musicales, poésie et rencontre. A commencer par une exposition intitulée «Rebuild The Bond» dont le vernissage est prévu le 29 septembre. Celle-ci rassemble les travaux de 8 artistes finalistes des éditions 2015 et 2016 du prix Palest’In & Out qui célèbre la jeune création contemporaine, le courage intellectuel et la liberté artistique. «Par la photographie, l’art vidéo ou les arts plastiques, ces créateurs reflètent la diversité et la créativité des artistes de Palestine. L’exposition révèle la manière dont les artistes abordent la «question de la Palestine» différemment et la (re)pensent, la (re)construisent et la (re)constituent». Au programme également une table ronde sur les arts visuels au Maroc et en Palestine.

Cette rencontre réunira Zineb Benjelloun, Simohammed Fettaka et Randa Maddah. «Palest’In & Out» propose également de la musique. Le public pourra découvrir une performance compilant des compositions d’Akram Haddad et de Saied Silbak à travers lesquelles le duo explore la société palestinienne. A découvrir les master class avec  Kamilya Jubran et ce samedi 30 septembre. Compositrice et interprète, Kamilya Jubran a été influencée par la musique depuis son jeune âge. Elle compte plusieurs productions à son actif, dont «Mahattaat» (2002), «Wameed» (2004), «Makan» (2009), «Wanabni» (2011) et «Nhaoul’» (2013) qui lui ont permis de faire des concerts dans les plus grandes villes arabes et européennes.

A ne pas manquer le récital de poésie «Étreintes tardives» de Anas Alaili et Hosni Al Moukhlis dont la présentation est prévue dimanche 1er octobre. Ce recueil qui en est à sa troisième édition a obtenu en 2012 le prix des «Journées Brautigan». Son nouveau recueil bilingue arabe-français vient de paraître aux éditions l’Harmattan sous le titre «Maa Fariq basit» publié à Ramallah en 1998.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *