Paris : L’Institut du monde arabe s’ouvre aux musiques actuelles

Paris : L’Institut du monde arabe s’ouvre aux musiques actuelles

La scène musicale arabe est en pleine ébullition. Le hip hop, l’électro ou la pop y connaissent une vitalité sans précédent, et de nombreux groupes y fleurissent, dont certains ont acquis une renommée qui dépasse les frontières du monde arabe.
Si le phénomène n’est  pas récent et a émergé dans les années 1970, il est aujourd’hui porté par une jeunesse en prise sur son époque, utilisatrice d’Internet et des réseaux sociaux, et dont la parole et l’énergie se sont libérées à la faveur des bouleversements sociaux intervenus depuis 2010.

Désireux de faire découvrir au public de l’Institut du monde arabe les meilleurs représentants de ces scènes émergentes, j’ai choisi de placer la rentrée musicale 2014 sous le sceau de cette effervescence créatrice.
La programmation s’ouvrira le vendredi 19 septembre, une semaine après la Techno Parade, sur la grande nuit musicale et festive Arabic Sound System in Cairo, consacrée à l’électro-chaabi égyptien, véritable fait de société au Caire, où la jeunesse des quartiers défavorisés danse sur ces nouveaux rythmes teintés de chansons populaires, d’électro et de rap. Le documentaire «Electro Chaabi» de la réalisatrice Hind Meddeb sera projeté dans l’auditorium de l’IMA, pendant que DJ et artistes animeront tous les autres espaces du bâtiment. Seront notamment présents DJ Sadate, parrain de l’électro-chaabi égyptien, le collectif Arabstazy, mais aussi des DJ français et internationaux comme Gilb’r, Mawimbi DJ Crew, POV Joakim & Crackboy, Aisha Devi ou encore The Maghreban. Il s’agira là de la deuxième étape du projet Arabic Sound System, rendez-vous régulier consacré à l’électro à l’Institut du monde arabe, et dont la première édition, qui avait mis à l’honneur Acid Arab, avait permis d’accueillir le 21 février 2014 plus de 1.500 personnes jusqu’au petit matin.

La programmation se poursuivra dès le lendemain, samedi 20 septembre, avec Babylone, groupe phare du Dziri Style algérois. Fort du succès de son titre «Zina», qui totalise près de trente millions de vues sur Youtube, Babylone proposera à l’IMA sa pop matinée de chaabi et de musique traditionnelle maghrébine.

A partir du mois d’octobre et jusqu’à la fin de l’année 2014, 4 groupes marocains de tout premier plan se succéderont : Haoussa le 25 octobre, Doueh le 31 octobre et Mazagan le 13 décembre. Le premier semestre 2015 ne sera pas en reste, puisqu’il sera possible de venir écouter le Marocain SiSimo ou encore l’icône de la musique underground libanaise Yasmine Hamdan.
 

Jack Lang
Président de l'Institut du monde arabe

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *