Paris soutient les différents courants de la danse

Trois studios de 240, 149 et 85 m2 ont été installés au 15 rue Geoffroy l’Asnier à Paris pour abriter des résidences de création dans le domaine de la danse. Une initiative symbolique de la politique de la danse de l’actuelle municipalité socialiste de la capitale.
Ils s’ajoutent aux anciens locaux du Jeune ballet de France, également repris dès 2002 en location par la ville de Paris et situés au 20, rue Geoffroy l’Asnier (un studio de danse de 180 m2 et un ensemble de 80 m2 pour bureaux et divers espaces). Tous ces studios sont confiés à l’Association pour le développement de la danse à Paris de Christophe Martin.
Cette association organise déjà dans divers lieux à Paris depuis 1999 le festival « Faits d’hiver-danses d’auteurs ». Elle a proposé à la ville de Paris le projet « micadanses », qui s’articule autour de l’accueil de compagnies professionnelles en résidence et de la sensibilisation du public à la danse contemporaine.
Les résidences seront de durée variable et la ville de Paris consacre dès 2004, 231.000 euros au projet « micadanses ». Cet « accompagnement des projets chorégraphiques » signifie aussi pour la Ville de Paris « dynamiser l’enseignement artistique et la pratique amateur à travers une mise en réseau des différents partenaires ». La municipalité a d’ailleurs porté ses aides dans ce sens de 67.167 euros en 2000 à 106.000 euros en 2003.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *