Parution : «Femmes et religions, points de vue de femmes du Maroc»

Parution : «Femmes et religions, points  de vue de femmes du Maroc»

Conçu et dirigé par Hakima Lebbar, psychanalyste et galeriste. Ce livre rassemble des textes et des travaux plastiques de plus de soixante femmes du Maroc de différentes cultures religieuses essentiellement juive, chrétienne et musulmane. «Les auteures et artistes ont été invitées à réaliser des textes et travaux concernant la cohabitation entre les religions au Maroc, et la discrimination de la femme dans les différentes religions», explique Hakima Lebbar.

En effet, le livre met en lumière les travaux de plusieurs artistes, en l’occurrence Drissia Aouididden, Chrifa Rabeh, Ahlam Lemseffer, Lamia Skiredj, Yasmina Zyat, Malika Agueznay et d’autres. Ainsi l’ouvrage donne à voir des textes écrits par des femmes auteures à l’instar de Aicha Belarbi, Asma Lamrabet, Lamia Berrada Berca, Sanna El Aji, Hind Aroub et d’autres. D’ailleurs, ce projet veut encourager la réflexion personnelle pour dénoncer les différentes formes de discrimination, de sexisme et de rejet. Pourquoi les femmes? Ce projet voudrait donner la parole, uniquement aux femmes sur la question de la vie religieuse dans la cité afin d’entendre leur avis.

«La discrimination de la femme n’est pas le propre des sociétés musulmanes et les sociétés de culture chrétienne et juive ont aussi réservé un traitement inégal aux femmes autant concernant leurs droits civiques (mariage, héritage, vote…) que leurs droits d’accès au savoir et aux ordres religieux. Et ce n’est que ces dernières années qu’on a vu des femmes s’octroyer le droit de relecture et d’interprétation des textes religieux. Cette démarche s’est d’ailleurs engagée dans les trois monothéismes et quelques femmes ont pu enfin devenir prêtres, rabbins ou imams». Pourquoi l’art? Selon l’initiatrice de ce projet, «l’art  fait appel à la sensibilité et à la créativité.

L’art a cette faculté d’impliquer et de rendre acteur le «consommateur car il invite à un avis sensible et réfléchi. Une production artistique pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses et chacun peut se projeter, s’approprier et continuer à penser cette œuvre qui l’a interpellé». Une fois de plus, «Femmes et religions, points de vue de femmes du Maroc» est un ouvrage qui fait appel à la sensibilité et à l’intelligence des citoyennes et citoyens pour penser à des «signifiés»  qui peuvent être ancrés inconsciemment en eux et sur lesquels ils et elles n’ont pas forcement réfléchi.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *