septembre 21, 2018

 

Parution : «Hassan Darsi, l’action et l’oeuvre en projet» chez les Éditions Le Fennec

Parution : «Hassan Darsi, l’action et l’oeuvre en projet» chez les Éditions Le Fennec

Après la monographie consacrée à feu Mohamed Drissi, «Corps/Espace», voici celle sur l’artiste novateur Hassan Darsi intitulée: «Hassan Darsi, l’action et l’œuvre en projet». Il s’agit du deuxième volume de la collection des Editions Le Fennec, «Abstrakt», créée en 2010. Cet ouvrage d’art soutenu par Société Générale Maroc et réalisé en partenariat avec les Editions Le Fennec vise à faire connaître les œuvres et les démarches artistiques de Hassan Darsi à un public élargi. Il dévoile à peu près 300 œuvres accompagnées des textes témoins. «Hassan Darsi figure parmi les artistes les plus novateurs au Maroc. Il fait partie de cette génération qui tourne le dos aux dominantes sur la scène nationale pour s’ouvrir aux approches artistiques les plus résolument contemporaines à l’échelle internationale», a indiqué Mohamed Rachdi, responsable du mécénat culturel à Société Générale Maroc lors d’un point de presse organisé, mardi 31 janvier, à Casablanca à l’occasion de la parution de l’ouvrage. «Il s’agit d’un très bon travail de graphisme. Le livre est un ensemble de savoir et d’expériences», a déclaré Hassan Darsi. Par ailleurs, quatre chapitres sectionnent cet ouvrage. Le premier traite des actions dans des espaces urbains en mettant en œuvre les deux projets de cet artiste : celui de la maquette et Point Zéro. Le premier milite pour la réhabilitation du parc de l’Hermitage de Casablanca et le deuxième consiste à une action sur des statues dressées dans les places publiques de deux villes européennes, Maline et Thessalonique. Quant au deuxième chapitre, il est conçu autour du corps de l’artiste. «Le corps est impliqué en force. Il est au centre de plusieurs travaux de Hassan Darsi, à commencer par le sien propre», a souligné M. Rachdi. Le troisième chapitre est dédié aux actions que l’artiste opère sur des objets. En ce qui concerne le quatrième chapitre, il se penche sur le corps social. En fin d’ouvrage, le lecteur trouvera, en plus d’un aperçu iconographique de l’œuvre de Hassan Darsi, une chronobiographie des projets de «la Source du lion».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *