Parution mardi de cinq chansons inédites de Jacques Brel

Intitulées « Mai 40 », « La cathédrale », « Sans exigences », « Avec élégance » et « L’amour est mort », ces compositions du chanteur belge, qui fit l’essentiel de sa carrière en France, figurent dans l’intégrale en 15 albums consacrée au chanteur, ainsi que dans la compilation regroupant 40 de ses chansons les plus connues, qui paraissent le même jour, toujours chez Barclay. Les textes de ces chansons avaient été publiés il y a plusieurs années sur « Tout Brel », recueil des paroles des compositions de Brel paru chez l’éditeur français Robert Laffont. Les cinq thèmes avaient été enregistrés par Brel à partir de septembre 1977 lorsqu’il entra en studio, à la demande d’Eddie Barclay, pour travailler sur son dernier album, puisqu’il mourut le 9 octobre 1978 à 49 ans. Deux des chansons (« Avec élégance », « Sans exigences ») ont été composées par le musicien et son arrangeur François Rauber. Une autre (« L’amour est mort ») l’a été par un autre fidèle collaborateur de Brel, le pianiste Gérard Jouannest. Les deux dernières (« Mai 40 » et « La cathédrale »), deux monologues, sont de Brel seul. À l’origine, le chanteur comptait enregistrer un double album. Entre le 5 septembre et la fin octobre 1977, il grave ainsi 17 thèmes, soit trop pour un seul disque, mais pas assez pour un double album. Brel prendra la décision de retenir 12 chansons au final, éliminant ces cinq titres, à l’état de « maquettes ». Le 25e anniversaire de la mort de Brel (comme celui du 40e anniversaire de la mort de la chanteuse Édith Piaf, en octobre 2003) sera également accompagné par l’édition ou la réédition de plusieurs livres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *