Le Maroc, l’autre source d’inspiration de Myriam Fares

Le Maroc, l’autre source d’inspiration  de Myriam Fares

De Dubai à Casablanca, c’est la destination qu’a empruntée Myriam Fares vendredi dernier. La star libanaise a profité de son escale, pour rencontrer ses fans et présenter la nouvelle gamme Wella aux différents organes de presse.

Choisie en tant qu’ambassadrice de ce produit capillaire,  produit par Procter and Gamble, Myriam a vanté les atouts de la nouvelle gamme qui, selon elle, correspond à son image et à son identité de star et de femme arabe.

L’égérie de «Wella pro series» a indiqué à cet égard : «Je suis ravie d’être la représentante d’un siècle d’expertise de Wella. Le fait de m’avoir choisie est une expression de reconnaissance. Être à ce point influente dans le monde arabe et surtout de servir de modèle pour la femme arabe et marocaine est un honneur pour moi».

La star libanaise n’a pas raté l’occasion pour vanter son amour et son attachement envers le Maroc. La chanteuse, qui a pris l’initiative de lancer il y a quelques années un single purement marocain associant musique et chorégraphie gnaouies, s’est déclarée prête à refaire l’expérience.

Rencontrée par ALM, Myriam a confié que le Maroc représente pour elle une source d’inspiration et une destination de rêve. L’engouement pour le Maroc est loin d’être de nature artistique, le savoir-faire culinaire a son emprise sur la jeune chanteuse. «Je ne peux pas nier avoir un faible pour vos plats.

Ceci m’a poussée à expérimenter certaines recettes, notamment Elharira, que j’ai préparée chez moi». Autre essai marocain chez les Fares, une soirée purement marocaine durant laquelle Myriam a offert des Gandouras à ses invités et ont dansé sur les rythmes des chansons marocaines. Myriam Fares entame actuellement un nouveau chapitre de sa carrière.

La reine de la scène, telle que ses idoles la nomment, vient de prendre part à la plus grande comédie musicale «Peter Pan, The Never Ending Story» dont la première a eu lieu à Dubaï. «C’est une expérience qui marquera à jamais mon parcours. J’aurais beau faire des shows, mais un spectacle d’une grande technicité et d’une grande production, telle que la comédie Peter Pan, m’était autrefois irréel.

Je suis très contente qu’on m’ait choisie pour le rôle de la fée clochette, et de m’avoir octroyé l’exclusivité de reprendre la chanson You raise me up», confie la jeune artiste.
Myriam qui a quitté le Maroc sous les applaudissements des fans aura un rendez-vous quotidien avec les téléspectateurs durant le mois de Ramadan. Elle sera la vedette du feuilleton «El itiham», qui n’est tout autre qu’une production libano-égyptienne, sous la direction de Philippe Asmar.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *