Un café avec…Abdellatif Maâzouz, ancien ministre

Un café avec…Abdellatif Maâzouz, ancien ministre

ALM : Thé ou café ?

Abdellatif Maâzouz : Un bon café est indispensable pour attaquer une longue journée de travail. Mais le thé reste un verre indispensable dans notre culture marocaine.

Le Maroc demande le report de la Coupe d’Afrique des Nations.  Est-ce que vous êtes pour ou contre ce report à cause du virus Ebola ?

On parle d’une véritable pandémie d’Ebola qui a  malheureusement affecté essentiellement trois pays amis d’Afrique de l’Ouest et a désormais dépassé le cap des 4.000 morts. Parallèlement, il y a une véritable panique qui s’installe  à l’échelle mondiale. Des mesures de protection ont été renforcées suite à l’apparition des premiers cas hors du continent africain. La demande du Maroc s’inscrit dans ce cadre préventif pour les Marocains mais aussi pour tous les participants et spectateurs de cette compétition. Il appartient maintenant aux responsables de la Confédération africaine de football et à leurs partenaires marocains de trouver une alternative dans le cadre  d’une concertation responsable. Donc je suis pour une concertation permettant d’évaluer et de trouver des moyens de gérer les risques inhérents à chaque décision. J’espère vraiment  que la sagesse finira par prendre le dessus.

 Justement quel est votre sport préféré ?

En tant que praticien mon sport préféré c’est la marche et le footing. J’aime faire du sport presque chaque jour pour garder les pieds sur terre (Rire). Mais, en tant que spectateur, j’aime regarder les matches de football. Je suis fan du championnat d’Espagne, et je suis de très près le championnat marocain qui commence à évoluer favorablement.

Êtes-vous en préparation pour le prochain gouvernement ?

C’est vraiment pas le moment de parler de ce sujet. Ce que je souhaite en premier, c’est de voir le parti auquel j’appartiens gagner les prochaines élections. Après, le plus important est de voir mon pays continuer sa marche vers le progrès sous la conduite éclaiŕee de Sa Majesté le Roi. Cela me fera toujours plaisir de contribuer à ce progrès d’une manière ou d’une autre.  Je serai toujours au service de mon  cher pays.

Que représente pour vous la femme ?

La femme devient plus que la moitié de l’homme. Elle représente plus que la moitié de la société marocaine. Les femmes méritent tout notre respect et mes relations avec ma femme sont basées sur ce principe fondamental.

Quel est votre roman de chevet ?

Je vous dirai une confidence, je ne lis pas de romans. Par contre j’aime bien me pencher sur la lecture et l’analyse d’un livre de prospective et aussi j’aime lire les livres de l’histoire. Et je tiens à vous dire que je ne suis pas non plus un grand cinéphile. Je regarde les films qui me détendent ou qui enrichissent ma culture. Je prête peu d’attention à l’identité des acteurs ou producteurs.

Vos chanteurs et chanteuses préférés ?

J’aime écouter la star canadienne Céline Dion.  Je la trouve différente et sincère dans ce qu’elle chante. Je suis aussi un grand fan de notre musique andalouse et de Abdelhadi Belkhayat. Et comme la plupart des Marocains de ma génération j’ai grandi avec Nass El Ghiwan et Jil Jilala dont je connais la plupart des chansons presque par cœur.

Quel est le plat que vous savez préparer ?

(Rire) je ne vous cache rien. Les plats avec «Leham bel Barkok» (ndlr : Tagine aux pruneaux) sont ma spécialité. J’adore la cuisine marocaine traditionnelle. À mon sens, c’est la meilleure cuisine du monde.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *