Peter Lord dévoile les secrets de création de «Pirates! Bons à Rien, Mauvais en Tout»

Peter Lord dévoile les secrets de création de «Pirates! Bons à Rien, Mauvais en Tout»

Le Festival international du cinéma d’animation de Meknès (FICAM) ne fait pas les choses  à moitié. Pour cette 12ème édition qui se tient du 22 au 27 mars, les participants au FICAM ont eu le privilège d’approcher de très près Peter Lord – co-fondateur des célèbres studios Aardman, producteur notamment de Wallace et Gromit, et coréalisateur de Chicken Run.  Il nous est  venu  d’Angleterre pour nous  livrer les secrets de la création de son tout dernier chef-d’œuvre, «Pirates ! Bons à Rien, Mauvais en Tout», film d’animation qui lui a valu une nomination aux Oscars 2013 !
L’aventure de Peter Lord dans le film d’animation a démarré alors qu’il n’avait que 12 ans. «J’ai rencontré mon partenaire David Sproxton à l’école. On avait 12 ans. Nous avons commencé à expérimenter des films d’animation à l’âge de 16 ans et ce n’est qu’à l’âge de 17 ans que nous avons  réalisé notre premier film de 35’ (secondes, ndlr). Nous l’avons vendu à la BBC pour 25 livres. Nous avons continué, histoire de gagner suffisamment d’argent de poche pour arrondir nos fins de mois et depuis, nous n’avons plus relâché ce monde», raconte Peter Lord. Quant au premier long métrage animé de Peter Lord, c’est en 2000 qu’il l’a réalisé et c’était sous le titre de «Chiken Run !».
Depuis une quarantaine d’années aujourd’hui, Peter Lord produit des films d’animation en utilisant des modèles en volume. Au sein des studios Aardman, une vraie armée d’artisans, d’artistes et de techniciens veille à créer, la main à la pâte, des marionnettes et des décors à l’ancienne qui n’ont rien à envier à la modélisation en 3D à ses tristes pixels. «J’ai toujours travaillé à l’ancienne, voir des gens réaliser des personnages en utilisant exclusivement des logiciels est ennuyeux. J’aime quand c’est dynamique et vivant. Je vous garantis qu’on ne s’est pas ennuyé une seconde», note-t-il, non sans fierté. «Pirates ! Bons à Rien, Mauvais en Tout» qui est d’une durée de 85 minutes a nécessité plus de 5 années de travail acharné entre réalisation du storyboard jusqu’au tournage final des scènes. Ce film est une adaptation parodique d’un livre de Gideon Defoe titré «The Pirates, in adventure with scientists». Pour Peter Lord, il s’agit d’un «humour très anglais», D’ailleurs aux  Etats-Unis, le film a été commercialisé sous un autre titre et qui est «The Pirates band of misfits», ce qui serait l’équivalent de «Pirates, union d’incapables».  Ce film a été réalisé trois fois en effet, une première fois en adaptant le scénario aux dessins, la seconde en 3D sur ordinateurs (en images de synthèses, ndlr) et une ultime fois dans de géants décors de 30m2, installés au sein des studios Aardman. «Nous avons utilisé 30 plateaux à l’intérieur du studio où il y avait 30 animateurs qui animent au même moment les marionnettes». Un vrai travail de longue haleine mais comme le dit si bien Peter Lord «Ce n’est pas une question de patience. Nous aimons faire les choses jusqu’au bout».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *