Pierre Boussel perce les dessous de la vie des services secrets : «Les Confessions de l ombre»

Pierre Boussel perce les dessous de la vie des services secrets : «Les Confessions de l ombre»

La vie de toute personne peut, certes, chambouler à cause d’attentats terroristes, mais celle d’un agent devient pire. Cette situation est méticuleusement détaillée par Pierre Boussel dans son dernier thriller «Les Confessions de l’ombre» paru chez la maison d’éditions Kero.

A travers le héros, Bastien Hernandez, l’auteur perce les dessous d’un officier des services secrets français en poste au Maroc et qui est officiellement économiste. Le personnage principal mène une vie en apparence anodine dans une villa isolée, sur les hauteurs de Tanger. Soudain, son existence est bouleversée par un attentat qui frappe New York. Les services de renseignement sont placés en alerte maximum. Un banal prospectus est glissé dans sa boîte aux lettres : l’agent dormant est réveillé. Hernandez reçoit la mission de surveiller une communauté évangéliste américaine aux agissements suspects…

«Les Confessions de l’ombre apportent un éclairage contemporain sur la vie quotidienne d’un officier de renseignement français… Le roman tente d’expliquer comment ça se passe, être au plus près de ce qu’est la vraie vie des agents de renseignement, loin des caricatures du genre et des idées reçues», explique l’auteur résidant à Tanger. «Il n’y a rien de confidentiel ni de classé défense dans ce livre. Au-delà du récit d’aventures, de l’hommage à Tanger, ce roman témoigne de mon respect pour les officiers de l’ombre, ces hommes et femmes acteurs de la protection de nos démocraties et de nos valeurs», enchaîne-t-il.

Pour concevoir cette intrigue, Pierre Boussel, qui est journaliste, chroniqueur de politique étrangère à Radio Méditerranée Internationale, et spécialiste du monde arabe et du terrorisme, s’est inspiré, selon ses dires, de l’actualité internationale qui est dominée depuis 15 ans par les problématiques liées au terrorisme. De par ses fonctions dans la presse, l’auteur a pu recueillir les éléments nécessaires à la rédaction de «Les Confessions de l’ombre» constituant le premier volume d’une série hyperréaliste de cinq ouvrages consacrés aux services secrets français. Alors que réserve Pierre Boussel dans le prochain volume ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *