«Poétique de l’Espace» : Immersion dans l’univers pictural d’Azdine Hachimi Idrissi

«Poétique de l’Espace» : Immersion dans l’univers pictural d’Azdine Hachimi Idrissi

Il révèle ses œuvres récentes à la Galerie de la Fondation Mohammed VI de Rabat

L’artiste-peintre Azdine Hachimi revient sur le devant de la scène avec une nouvelle exposition intitulée «Poétique de l’Espace». Prévue du 6 au 25 décembre 2018, cette exposition se déroulera à la Galerie de la Fondation Mohammed VI de Rabat. Elle est composée de trente œuvres récentes où l’artiste décline différents types de matières et textures. On y retrouve poudre de marbre, sable, résine, éléments de bois ou éléments de métal. Il faut dire que l’artiste présente ici un univers pictural lumineux. Il donne à voir des formes, des figures géométriques, et des couleurs. «Il associe les thèmes de l’infiniment grand et de l’espace galactique aux éléments du patrimoine visuel maroco-andalou. Cette combinaison offre un immense champ d’exploration sur les couleurs et les formes et donne aussi un prolongement spirituel et parfois ésotérique à ses toiles. La sourde inquiétude issue de la fragilité humaine face au mystère de l’univers grand se trouve probablement apaisée ou modérée grâce à ces figures géométriques empreintes de spiritualité», lit-on dans la présentation de cette exposition. Pour l’écrivain et poète Khalil Hachimi Idrissi, «la peinture de Azdine Hachimi est une authentique déflagration.

Objets, couleurs matières, formes sont projetés dans l’espace d’une manière à la fois ordonnée et hasardeuse (…) Nous sommes face à un récit premier, une sorte de création du monde (…) Le doute ontologique que donne à voir l’artiste est vraisemblablement le véritable moteur de sa création (…) Il interroge par les formes, les couleurs, les volumes… bref par l’art, la question centrale en philosophie, celle de la finitude (…) Sa création est enrichie de mille stratagèmes plastiques qui vont habilement amener celui qui reçoit l’œuvre à des sentiments mitigés sur le sens de la vie». De son côté, le critique d’art Abderrahman Benhamza estime que «l’univers peint» de Azdine Hachimi est «vibrant de jets lyriques à caractère paysagiste réglé par un secret équilibre des tons (…) Azdine Hachimi nous emmène dans une incommensurable contemplation du monde et de soi, mais aussi de l’inconnu, pour un éternel moment d’évasion sidérale».

Pour l’artiste-peintre Mansouri Idrissi, «l’artiste Azdine Hachimi a réussi à définir une expression plastique fusionnant entre «beauté» et «symbolique» de l’univers à travers aussi l’exploitation judicieuse de formes géométriques reflétant ses préoccupations profondes en relation avec l’espace, le temps et le destin de l’homme,… Une vision esthétique ouverte sur le rêve, l’imagination procurant ravissement du regard et invitant également à la méditation». Une fois de plus, «Poétique de l’Espace» est une invitation au voyage dans l’univers poétique et à la fois introspectif de l’artiste. Elle interpelle notre mémoire commune et agit conséquemment sur notre sensibilité.                         

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *