Portrait : Dani Yusuf Chakiri, quand «Hallelujah» devient «Hamdou li Lah»

Portrait : Dani Yusuf Chakiri, quand «Hallelujah» devient «Hamdou li Lah»

Hallelujah, cette chanson de Leonard Cohen a été reprise plus d’une centaine de fois par différents artistes. Au Maroc, c’est le tout jeune mais non moins talentueux Dani Yusuf Chakiri qui l’a réadaptée en arabe. Ainsi ce mot Hallelujah (gloire à Dieu), utilisé dans la tradition du gospel et qui exprime l’allégresse des fidèles, est devenu «Hamdou li Lah». Une chanson toute spirituelle s’ancrant dans la culture musulmane mais aussi créant un ponte entre les religions véhiculant un message de tolérance.  Le clip de cette chanson, écrite par Rachid Boukhalkhal et interprétée avec foi par Dani Yousef, était sorti dès le début de Ramadan. Natif de Casablanca, Dani Yusuf est licencié en biologie à la Faculté de Casablanca. Avant de trouver sa voie, ce jeune musicien âgé aujourd’hui de 25 ans a démarré son parcours artistique en tant que chanteur au sein d’un groupe de black métal et de heavy métal. Il s’attaque par la suite au répertoire de la variété pop, folk et rock. Sa voix brutale et ténébreuse s’illumine peu à peu, s’adoucit et s’aiguise au contact de la chorale polyphonique de Casablanca. En quatre ans, en tant que ténor au sein de la chorale, il s’exerce aux techniques vocales, des vocalises, respiration, placement de voix. Par la suite, il participe à l’édition 2011 de Studio 2M où il atteint les étapes finales. Par ailleurs, Dani Yusuf a plus d’une corde à son arc. Outre chanter et enchaîner les accords sur sa guitare, Dani Yusuf a également des talents d’acteur. En effet, il a joué dans «Les anges de Satan», le film réalisé par Ahmed Boulane sur l’affaire des «rockers sataniques» de Casablanca… Dani Yusuf a aussi animé une émission musicale sur la deuxième chaîne.Aujourd’hui, il gère avec un collectif de jeunes créatifs une société de production à travers laquelle il réalise ces divers clips. Actuellement, Dani Yusuf prépare un deuxième single qui sortira en octobre et qui s’intitule «Ngoulou Liom». Les titres originaux de Dani Yusuf sont basés sur une musique occidentale avec une ouverture sur des sonorités, des instruments orientaux et des paroles en arabe. Une richesse et un éclectisme prometteurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *