Portrait du jeune artiste-peintre Marouane Traichine: Du défi mêlé aux couleurs pour donner de la joie

Portrait du jeune artiste-peintre Marouane Traichine: Du défi mêlé aux couleurs  pour donner de la joie

La contemplation des toiles ci-contre procure une gaieté de par les couleurs qui les meublent. Ainsi les a voulues leur concepteur, le jeune artiste-peintre Marouane Traichine, qui a intitulé sa première exposition «Géométrie printanière». Lors de cet événement, qui se tiendra du 7 au 29 janvier dans la galerie Mine d’art d’Ilham Laraki à Casablanca, l’artiste-peintre, qui était installé à Paris, exposera une vingtaine de toiles abordant ledit thème.

Bien que Marouane Traichine, âgé de 28 ans, avait l’opportunité de présenter ses œuvres à l’étranger, il a préféré que sa première exposition ait lieu au Maroc. « Je préfère le challenge. D’autant plus que c’est mon pays natal, voilà pourquoi j’ai préféré y dévoiler mes œuvres. Ce serait l’occasion pour mon entourage et aux artistes marocains que je connais de les découvrir en premier», précise-t-il à ALM.

Quant au thème, l’artiste-peintre l’explique par «une composition géométrique doublée de couleurs complémentaires de manière que le visiteur de l’exposition ait une vision de différents angles voire en 3D, ainsi qu’une joie de vivre».  

Un thème sur lequel Marouane Traichine a travaillé pendant 3 ans, marqués par des recherches en art moderne. Entre-temps, il fréquentait des ateliers et des galeries à Paris et en Europe comme il y prenait des cours de dessin. Parallèlement, il gardait un œil sur les œuvres de Vassily Kandinsky, Paul Klee et Miloud Labyad qui, selon lui, «procurent une énergie artistique». Cependant, Marouane Traichine n’imite aucun mouvement. «Je cultive ma technique de par une inspiration vagabonde et de nouveaux pinceaux», explicite l’artiste-peintre comptant également à son actif un master en relations publiques qu’il a obtenu à Paris.

Ces études supérieures ne l’ont pas empêché de demeurer attaché au pinceau. «J’étais vite rattrapé par ma passion que j’ai nourrie depuis l’enfance. Ce sont les formes et les couleurs en peinture qui m’attirent davantage», révèle l’artiste né à Casablanca.
Et maintenant qu’il a grandi, Marouane Traichine aime garder dans le produit fini le petit côté exquis des premiers coups de pinceaux. Bon vent !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *