Portrait Hayat Saïdi : L’art dans la peau

Portrait Hayat Saïdi : L’art dans la peau

Passionnée par l’art depuis son enfance, c’est une amoureuse des couleurs de la nature. Ses œuvres abstraites abordent le thème de la spiritualité. Elles ont marqué la scène artistique internationale. C’est l’artiste-peintre Hayat Saidi qui vient de décrocher la médaille de bronze auprès de la prestigieuse Académie Arts-Sciences-Lettres de Paris. «Je suis heureuse de cette récompense et fière de représenter le Maroc», confie-t-elle. Son imagination et son ambition lui permettent de devenir une ambassadrice de l’art contemporain marocain à l’étranger.

Cette native de Fès a pu révéler ses créations au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique. Elle a, par ailleurs, été invitée en mars dernier par le Museum of Americas pour promouvoir son art à l’évènement «Art Fair» à Dubaï. «Lors de cet événement, j’ai eu l’occasion de côtoyer les galeristes et des artistes professionnels venus de tout horizon», dit-elle. Actuellement et jusqu’à fin juin, Hayat Saidi expose ses œuvres à la galerie parisienne «Art et Miss».

«J’expose une dizaine de mes œuvres abstraites. C’est un travail spontané». Hayat Saidi a participé en juin 2013 à une vente aux enchères, aux États-Unis, et plus précisément à Santa Fe, la deuxième ville de l’art après New York où 50 artistes de talent ont participé à un travail sur place dont le but était de créer une œuvre en 90mm et de la vendre sur place au profit des enfants démunis. Depuis cette exposition, ses toiles sont exposées en permanence à la galerie américaine Santa Klim. Le nom de cette artiste figure au dictionnaire des artistes cotés (Larousse).

C’est en s’installant à Milan que la carrière de Hayat Saidi prend une envergure internationale. Elle a raflé plusieurs prix dont l’Award qui lui a été remis à Dubaï (pour son travail et pour l’organisation du Women’s art world à Miami), le deuxième prix du concours international «El Cafe e L’arte». Elle compte plusieurs expositions, notamment à la municipalité de Milan, «Sassetti Cultura», dans la prestigieuse galerie «Art e Cultura» à Brera. Hayat Saidi a eu également l’occasion de dévoiler ses œuvres à la Biennale de Rome, au Carrousel du Louvre, en Slovénie, au Canada et dans plusieurs pays.

Hayat Saidi possède d’autres talents que la peinture. Elle est photographe et musicienne. Ces outils, elle les utilise dans une technique de coaching, appelée «Art PMD». C’est un concept qui consiste, selon la plasticienne, à stimuler la création artistique. «Le but du concept est de ressentir les sensations de liberté, de joie intérieure, et de stimuler l’énergie positive qui est en chacun de nous».

Tout le travail se fait dans sa galerie où elle a aménagé un espace de créativité. Pour l’année prochaine, l’artiste prévoit l’organisation de la cinquième édition du Women’s Art World à Agadir, après Casablanca, Milan, Paris et Miami, une initiative culturelle qui vise à promouvoir l’art international au féminin et la promotion des jeunes artistes-peintres en herbe.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *