Portrait : Hind Sabri, une actrice qui monte

Portrait : Hind Sabri, une actrice qui monte

Née à Tunis en 1979, elle démarre sa carrière cinématographique à l’âge de quinze ans dans le film de Moufida Tatli,
 «  Les silences du palais ». En 1999, elle incarne le personnage de  Emna     dans  « La saison des hommes  », l’un des rares films africains présentés lors de l’édition 2000 du Festival de Cannes et qui retient l’attention des spectateurs dans la sélection " Un certain regard". 
Depuis, elle enchaîne les rôles principaux de longs-métrages, aussi bien dans des productions tunisiennes qu’égyptiennes.
Elle anime également pendant un certain temps une émission de télévision hebdomadaire, Cine Horizons, pour Canal+ Horizon en Tunisie.
Aujourd’hui, la jeune comédienne s’illustre de plus en plus sur la scène cinématographique arabe. Elle va même s’installer quelques années en Egypte pour tourner avec les plus grands réalisateurs.
En dix ans de carrière, elle obtient d’innombrables récompenses  dont: le Prix d’interprétation féminine pour «Les silences du palais » aux Festivals de Carthage 1994, de Johannesburg et de Valence en 1995,  le Prix d’interprétation féminine pour « Citoyen, flic et voleur» au Festival national du film du Caire 2001, le Prix d’interprétation féminine pour «Poupées d’argile » au  Festival de Namur 2002, le Prix d’interprétation féminine au Festival de Rabat 2004 pour «Les meilleurs moments ». Avec ce film, c’est la consécration puisqu’elle rafle au total 4 récompenses pour son rôle de Yosria la paysanne de Chabra ( dont le prix de la meilleure actrice décerné par le Syndicat des journalistes égyptiens ).
Au début de cette année 2005, elle participe au tournage de «Amarit ya’koubian »,  aux côtés de grandes pointures du septième art égyptien (Adil Imam, Jamil Rateb, Nour Cherif, Laila Alwi et Yousra ).
Hind Sabri n’a pas pour autant renoncé à ses études. Elle est titulaire d’une maîtrise et d’un DEA de Droit, obtenus brillamment à l’université de Tunis .
 En fin de compte, bien que toute jeune, elle jouit d’une grande maturité professionnelle et d’un parcours très riche qui justifient  sa présence  dans le jury du 5ème FIFM !

• Iman Chair Haidar

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *