Poterie marocaine : Inspirations de l’art sur fond de couleurs chatoyantes

Poterie marocaine : Inspirations de l’art sur fond de couleurs chatoyantes

Née de la terre et façonnée par des artisans, la poterie marocaine s’est toujours distinguée par sa modestie, sa sobriété et sa fonction utilitaire. La simplicité des lignes, le savoir-faire et l’originalité des formes témoignent de cette créativité ancestrale qui a toujours voyagé dans le temps pour résister à l’effacement. Retraçant l’itinéraire d’un savoir-faire et d’une créativité hors pair, la poterie marocaine a su au fil des jours se faire une place dans les choix de déco les plus prisés. A L’intérieur comme à l’extérieur, vases, pots, tajines et tous éléments de poterie semblent aujourd’hui passer de leurs fonctions utilitaires pour atterrir dans le rang de l’esthétique. Une tendance qui trouve ses adeptes. Riche d’une très vieille tradition, la poterie marocaine a su se renouveler au gré de l’imagination de ses créateurs. En effet, les nouvelles inspirations puisées dans la culture marocaine et l’adoption de couleurs résolument contemporaine ont fait introduire les objets de poterie dans une tendance plus décorative qu’utilitaire. A l’attrait de ses courbes et lignes, la poterie marocaine ajoute parmi ses productions emblématiques, une poterie colorée et chatoyante qui se marie à merveille avec le tissu, les meubles et tous les éléments d’intérieur.
Cette nouvelle forme d’existence pour les objets de la poterie a donné naissance à l’émergence d’un style typiquement marocain dans la décoration d’intérieur. Une nouvelle vogue qui a su passer au rang de l’universalisme. Les objets de la poterie marocaine se trouvent ainsi commercialisés, transportés d’un bout à l’autre pour atterrir loin de leur terre de fabrication. Cette déviation même a donné naissance à de nouvelles formes et design pour répondre à une demande en perpétuelle croissance. Les couleurs chatoyantes, les techniques de fabrication introduisant l’utilisation de motifs de métal, d’argent sont autant d’astuces déployés pour redonner une nouvelle vie aux formes d’antan. En effet, l’artisan marocain a su user de son imagination pour créer de nouvelles formes d’existences s’adaptant aux exigences de son ère. Les potiers usent de leur imagination et de cette mémoire manuelle qui guide leurs doigts et leurs mains. Des gestes délicats, une harmonie qui mobilise les doigts et font de la main et de la pâte un seul corps. Les plats décorés, verres de thé magnifiquement ornés, les ustensiles issus de la poterie contemporaine semblent concurrencer les meilleures tables du monde.
Les objets de la poterie passent ainsi d’une rive à l’autre pour régner sur les tables, aux détours des couloirs comme au bord d’une piscine. Les jarres, pots et vases posés soigneusement à l’intérieur comme à l’extérieur d’une maison sont autant d’éléments qui retracent cette nouvelle tendance.
Une vague qui vient attester de la richesse de l’artisanat et du talent de l’artisan marocain. Cependant, l’émergence de cette nouvelle tendance a donné naissance à plusieurs points de vente spécialement dédiés aux objets de poterie. Des magasins qui font la joie des amateurs et des touristes. En effet, à Agadir comme dans plusieurs villes touristiques marocaines, la vente des objets de la poterie est l’un des commerces les plus fleurissants. «Nous avons une clientèle marocaine et étrangère mais notre première clientèle est constituée des touristes passionnés d’objets d’artisanat qui viennent acheter soit des cadeaux ou carrément des éléments de décorations pour leurs intérieurs. Il est vrai que le mode de fabrication , les motifs, le design ont connu une très grande évolution pour s’adapter à une nouvelle demande mais également à de nouvelles fonctions pour les objets de poterie», souligne, Ahmed Imam , vendeur au sein d’un magasin de poterie à Agadir.
Emanant d’un long processus de fabrication, les objets de la poterie nécessitent plusieurs techniques. Les potiers qui font perdurer les techniques de cette fabrication, préparent la pate, humectent l’argile, le façonnent, caressent et touchent dans tous les sens pour enfin aboutir une forme. En s’armant d’un tour constitué de deux plateaux circulaires autour d’un axe de bois.
L’objet est ainsi travaillé sur le premier plateau alors que le potier fait mouvoir le disque inférieur pour donner la vitesse nécessaire à la fabrication. Les éléments fabriqués sont ainsi embellis par une multitude de motifs.
Une fabrication traditionnelle qui porte les empreintes ancestrales voyageant au fil du temps de génération en génération.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *