Potins

Potins

Samia Akariou se ressource
La comédienne Samia Akariou est en vacances. En fait, elle observe une période de repos après la longue tournée de sa pièce « Bnat Lalla Mnana ». Samia Akariou a, en effet, mis en scène cette pièce théâtrale adaptée de « La maison de bernarda alba » du dramaturge  espagnol Federico Garcia Lorca. Aux côtés de Nora Skalli, Fatema Loukili et Saadia Azkoun, Samia Akariou a incarné le rôle de l’amante passionnée. La pièce relate l’histoire de quatre orphelines qui ont été emprisonnées par leur mère après la mort de leur père. La maman a voulu les protéger des pulsations masculines, mais elle ne réussira pas. En fait, cet emprisonnement les poussera davantage à répondre à leur désir des plus naturelles. Samia Akariou qui joue le rôle de la Benjamine, va aller, outre cette claustration, à ses risques et périls. Cette pièce a été présentée plusieurs fois à Rabat ainsi qu’a Casablanca.



Naima Samih déchante
La chanteuse Naïma Samih est fatiguée ces derniers temps. Elle a annoncé à ALM qu’elle avait une baisse de tension. La chaleur de ces jours-ci n’a pas arrangé les choses. En attendant d’aller mieux, cette artiste balise son terrain professionnel. Pour l’instant, elle n’a pas encore commencé à enregistrer son nouvel album. En fait, Naima Samih est claire. Elle préfère attendre plutôt que de chanter des chansons aux paroles creuses. « J’attends des propositions sérieuses de la part de nos meilleurs compositeurs », nous a déclaré Naïma Smih.
Celle-ci a même déclaré qu’elle était contre ce mouvement musical de ces derniers temps qui favorise les chansons aux paroles légères. On l’aura comprise, cette chanteuse qualifiée de diva de la chanson marocaine veut des paroles consistantes. Révélée en 1970 par la célèbre émission «Mawahib », Naïma Samih patiente. «Je ne veux pas accepter n’importe quelles paroles, je préfère attendre ». Elle en profite donc pour s’occuper de son état de santé.  



 Khalil Benkirane monte son fil blanc
Ça y est, « Le fil blanc » est en cours de finalisation. Ce documentaire de Khalil Benkirane qui par sur les traces d’un album sur les voix féminines du Maghreb de « DJ I Sabbah » est en phase de montage. Contacté par ALM,  Khalil Benkirane a annoncé qu’un monteur est venu spécialement des Etats-Unis pour monter le documentaire. Un travail qui, on se rappelle, a été tourné entre autre dans le Riad Dar Cherifa à Marrakech. Le réalisateur a eu l’idée de suivre le projet d’enregistrement de l’album de DJ I Sabbah, le neveu d’Enrico Macias  « la Kahena, les voix des femmes du Maghreb ». Dés le commencement du projet de ce DJ, Khalil Benkirane l’a suivi. Le documentaire débute par des séquences capturées à San Francisco. La ville où Khalil Benkirane a fait la rencontre de Dj I Sabbah. C’était pendant un festival de World Music. Cette rencontre va se fructifier puisqu’elle va donner naissance au projet de «Fil blanc ». Ce documentaire regroupe une dizaine de voix de femmes marocaines dont celui des « Bnat Marrakech», « Hadarat » et «Nadia». Un documentaire qui aura peut-être l’occasion d’être projeté pour une première lors du prochain Festival international du film de Marrakech.



Zabitta, une actrice dans le vent
L’actrice Majda Zabitta, a déclaré à ALM qu’elle était d’origine mexicaine. Pas très connue dans la scène médiatique, Majda a travaillé dans le feuilleton : « Ouajaat el Alam ». Le tournage de cette œuvre cinématographique de Mohamed Minkhar vient d’être achevée il y a à peine quelques semaines. Dans ce feuilleton, Majda joue le rôle de Rahma, l’épouse de Bahloul incarné par l’acteur Mohamed Bastaoui.
En attendant d’obtenir d’autres propositions de films ou de téléfilms, Majda s’occupe. Elle est active également dans le domaine du théâtre. En témoigne sa participation dernièrement à l’évènement « Vivre ensemble». Elle a animé cette manifestation organisée par l’Institut français de Rabat aux côtés du Rachid Fekkak. Majda est patiente et ne veut pas se lancer aveuglement dans un projet. «J’ai plusieurs propositions, mais j’attends d’avoir des rôles sérieux pour m’engager ». déclare-t-elle. De ce fait, Majda n’a pas encore signé de contrats avec d’autres réalisateurs.  


 Miftah El Kheir retrouve la scène
Abdessamad Miftah El Kheir a un coup de cœur pour le théâtre. Après avoir excellé dans son interprétation dans le film : « A Casablanca les anges ne volent pas » de Mohamed Asli, cet acteur se voue au théâtre. « Je ne veux pas pour l’instant m’engager dans un film, je préfère me consacrer à mes travaux de théâtre», a-t-il déclaré. Aujourd’hui, Miftah El Kheir finalise son one man show et prépare une nouvelle pièce de théâtre. Cette œuvre est, selon l’auteur, inspirée de la célèbre pièce égyptienne : « Madrassat El Moushaghibin ». On l’aura compris, cette pièce se penche sur le thème de l’école. Certains comédiens sont intéressés par ce projet de Miftah El Kheir, mais le casting n’est pas encore finalisé. Pour l’instant, le projet attend d’être concrétisé. Une fois que Miftah El Kheir aura terminé son one man show, il s’attellera à cette pièce. Selon lui, elle devra être prête en septembre prochain. Le délai est désormais fixé, au travail de suivre.



Mohamed Ismaël lâché par le fonds d’aide
Le réalisateur d’ «Ici et là » a finalisé le scénario de son nouveau long métrage «la trahie ». Cependant, ce film n’a pas été retenu dans la commission du fonds d’aide au soutien cinématographique. «La trahie » n’a pas reçu d’aide. Mais, Mohamed Ismaël ne compte pas baisser les bras. « On va représenter de nouveau le film dans la cession de novembre ». En attendant que ce film reçoive le soutien du centre cinématographique marocain, Mohamed Ismaël se penche vers d’autres projets. Le cinéaste a déclaré à ALM qu’il prépare un téléfilm : « Pourquoi pas » et dont le tournage commencera le 4 juillet 2005. Parmi les acteurs qui participent à ce téléfilm figurent l’incontournable Rachid El Ouali, Siham Assif, Amina Rachid et Hanane Ibrahimi pour ne citer que ceux-là. L’action se situe dans l’ancienne médina de Casablanca. « Pourquoi pas » raconte l’histoire des marginaux de la société.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *