Potins

L’esprit de Salima Benmoumen
L’actrice et réalisatrice Farida Belyazid monte ses deux courts métrages qui participeront à la section panorama du festival Tribeca en avril à New York. Celle qui a glané le prix de la meilleure interprétation féminine au huitième Festival national du film à Tanger pour son rôle dans Juanita de Tanger de Farida Belyazid. L’un des courts métrages raconte l’histoire de Talehsent, une femme au caractère impressionnant issue des montagnes de l’Atlas. L’autre documentaire est celui réalisé durant l’atelier de Tribeca lors du dernier Festival international du film de Marrakech. Entre-temps, Salima Benmoumen travaille sur un projet avec l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle (ISADAC) à Rabat. « L’esprit des places », est le titre de ce projet qui consiste en un centre culturel à ciel ouvert. « L’idée, c’est d’organiser plusieurs spectacles dans  un espace en plein air»  déclare l’artiste.
Un projet qui attend d’être finalisé.

Youssef Mirige : le rêve par l’animation
L’émission 100% Chabab est animée par Youssef Mirige. Ce dernier a pris la place de Raouf Sébahi depuis le 5 août 2005. Raouf Sebbahi a préféré passé à la réalisation et a donc cédé son rôle d’animateur.
Ce n’est pas pour en déplaire à Youssef Mirigue qui dit être passionné par cette mission. «En animant ce programme, je me sens vraiment dans mon élément», nous a-t-il déclaré.
En fait, ce jeune animateur n’est pas passé par le circuit classique, à savoir une école de formation aux métiers audiovisuels. J’ai fait des études en informatique et j’ai travaillé en tant que DJ», a-t-il confié à ALM.
Mais cette passion pour la télévision a accompagné Youssef depuis sa tendre enfance. Il voit donc un de ses rêves se réaliser et se concrétiser. A son tour de monter la pleine preuve de son talent.

Victoria : une véritable mère poule !
Katie Holmes, aujourd’hui enceinte, aurait émis un désir très particulier pour le jour de son accouchement : que Victoria Beckham lui tienne la main pendant qu’elle sera en salle de travail ! Les deux femmes sont en effet devenues très copines depuis que Tom Cruise, amis des Beckham, les a présentées l’une à l’autre. Même séparées par l’Atlantique, elles passeraient des heures au téléphone, l’ex-Posh Spice faisant pratiquer à l’actrice des exercices de respiration… Et ce n’est pas tout. Véritable mère poule pour Katie, Victoria Beckham l’est aussi pour Geri Halliwell. Toujours présente pour son ancienne camarade de girl’s band, enceinte de six mois (dont le bébé se prénommera Stella si c’est une fille et Leonardo si c’est un garçon), elle fait preuve d’un dévouement qui fait plaisir à voir…


Farid Regragui lance ses improvisations théâtrales
Le metteur en scène Farid Regragui vient de lancer la première édition des rencontres universitaires internationales de l’improvisation théâtrale. Cette idée avait germé dans l’esprit de cet artiste il y a de cela plusieurs mois. Aujourd’hui, ces rencontres ont fini par voir le jour avec le partenariat de l’université Mohammed V-Souissi. L’événement aura lieu du 17 au 19 mars à l’école Mohammadia des ingénieurs à Rabat. Le concept est simple. Un match international d’improvisation théâtrale opposera une équipe francophone et une équipe marocaine avec la participation des nouvelles stars marocaines du théâtre. Les organisateurs ont, également, prévu lors de cette première édition de rendre un hommage posthume à feu Mohamed Belkass, grand homme de théâtre marocain.
Au programme de ces rencontres, figurent des stages d’approfondissement au  profit des étudiants de l’université Mohammed V-Souissi encadrés par des  comédiens nationaux et internationaux et une conférence sur le thème  "Improvisation théâtrale" animée par le Syndicat national des professionnels  du théâtre.

La patience de Farida Bourkia
La réalisatrice Farida Bourkia a franchi l’étape finale de son tout dernier court-métrage « Sur la route». Le film est en boîte, et le générique prêt. La réalisatrice nous informe que ce long-métrage sera distribué par le cinéma Mégarama à Casablanca. Les cinéphiles auront sûrement l’occasion de le voir sur grand écran à partir du mois d’avril. Une date provisoire pour l’instant étant donné que cela dépend de la disponibilité du distributeur. « Si le film ne sort pas en temps voulu au Maroc, il transitera d’abord par des festivals internationaux avant de revenir pour faire le circuit traditionnel des salles », souligne Farida Bourkia. Une façon de montrer sa patience et son pragmatisme, en prenant les choses avec tranquillité et sans prise de tête. Entre-temps, la cinéaste tient toujours à son projet de telefeuilleton : « Sidi Abderahman Belmejdoub » de trente épisodes. Le scénario a été déposé à la commission de lecture de 2M, la chaîne productrice, il y a de cela quelques mois. Farida Bourkia attend toujours la réponse de la chaîne. Mais avec les changements qu’il y a eus ces derniers temps, avec l’installation de Fayçal Laraïchi a la tête de la SOREAD 2M, il faudrait attendre le temps que les nouvelles directives soient données.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *