Potins

Les chantiers de Nourredine Affaya
Entre sa mission en tant que membre du Conseil Supérieur de l’audiovisuel et ses travaux de recherche Nourredine Affaya ne sait plus à quel saint se vouer. « Nous sommes assiégés par des projets fructueux et cela monopolise tout notre temps et notre energie», déclare Nourredine Affaya. Mais ce travail n’empêche quand même pas ce dernier à se pencher sur son domaine de prédilection : l’écriture et la recherche. «Je viens de rentrer de Madrid où j’ai fais une intervention sur les considérations politiques, sociales et religieuses du Maroc actuel ». Nourredine Affaya était en présence de la présidente du tribunal de la famille de Casablanca, Zhor El Horr ainsi que du juge Mustapha Terrab.
Aujourd’hui Nourredine Affaya œuvre pour achever ses deux ouvrages  en chantier : « Images et jugements, cinémas arabes et modernité artistique » ainsi que « les pièges de l’identité. L’inter- culturalité est toujours l’un des thèmes favoris de Nourredine Affaya. Le premier ouvrage est prêt presque à 90% et sortira dans un mois.


Mohamed Baris dans un café littéraire
Le conteur Mohamed Baris est à Marrakech, cette ville qui l’a vu grandir et où il y a appris son métier. Conteur, Mohamed Baris a affûté ses armes dans l’art de la halqua à Jamaâ El Fna. La dernière prestation de Mohamed Baris fut à l’époque de l’événement Théâtre et culture organisé en février dernier à Casablanca. Aujourd’hui, l’artiste se repose tranquillement dans sa maison à Marrakech. Il délecte une période de répit en attendant une nouvelle proposition qui le fera se déplacer de sa ville et se rendre vers d’autres villes pour aller à la rencontre d’autres spectateurs. Le prochain rendez vous de Mohamed Baris avec le grand public est prévu pour juin prochain durant le festival de Fès des musiques sacrées. «Je devrais animer un café littéraire durant ce festival», dévoile Mohamed Baris toujours fidèle à lui- même. La modestie est un trait de caractère chez ce conteur.


Kamal Kamal et Reguraguia
Le réalisateur Kamal Kamal prépare un téléfilm pour 2M. Cette œuvre cinématographique intitulée « Reguraguia » est un hommage à une artiste-peintre vivant à Essaouira. Cette artiste adopte le même style de peinture que la défunte Chaïbia. « Elle ressemble beaucoup à Chaïbia et elle peint de la même manière» déclare, Kamal Kamal.
On l’aura compris, c’est bien de la peinture naïve dont il s’agit. Si Reguraguia n’est pas connue sur la scène artistique et qu’elle travaille dans l’ombre, Kamal Kamal est allé à sa recherche. « Reguraguia n’est pas un personnage fictif, cette dame existe dans la réalité ».
Ainsi le cinéaste propose de la révéler au public en lui consacrant tout un téléfilm sur sa vie et ses occupations. Au casting il y aura entre autre les acteurs Mohamed Bastaoui, Mohamed Khouyi, ainsi que les inséparables Aziz Hattab et Rafik Bikr.
Le rôle de Reguraguia sera quand à lui incarné par Fatema Kheir. Le tournage débutera vers la fin du mois d’avril.


Sharon Stone à double facettes
Sharon Stone a présenté lundi soir, à Paris, l’avant-première de "Basic Instinct 2", qui sort le 29 mars en France. Eddy Mitchell, Inès de la Fressange, Charlotte de Turkheim ont eu le privilège de voir le film avant tout le monde. La belle américaine a aussi parlé politique !
14 ans après le premier opus qui a fait de Sharon Stone la sex-symbol mondialement connu, cette dernière reprend le rôle de Catherine Tramell. La célèbre romancière américaine va avoir quelques problèmes avec la police qui s’aperçoit que les meurtres qu’elle dépeint dans ses romans se réalisent de plus en plus souvent dans la vie réelle. ça vous rappelle quelque chose ? Par ailleurs, en marge de cette avant-première, Sharon Stone n’a pas hésité à sortir de son "rôle" en apportant un soutien assez inattendu aux opposants du contrat première embauche (CPE). Elle a déclaré "comprendre les raisons des manifestations" anti-CPE. On la savait déjà investie dans des causes humanitaires, Sharon Stone va-t-elle se mettre à faire de la politique ?


Jennifer Lopez déprimée
Selon le magazine "Elle", la bomba latina, la chanteuse américaine Jennifer Lopez, qui avait confié récemment qu’elle était intéressée par la politique, serait déprimée depuis l’annonce du mariage et la grossesse de Jennifer Garner.
En effet, la chanteuse et actrice, Jennifer Lopez, toujours à l’affiche de la comédie « Sa mère ou moi ! », où elle donne la réplique à Jane Fonda, aurait déclaré que l’annonce du mariage de son ex-fiancé, le charmant Ben Affleck, avec la révélation de la série télévisée "Alias", l’avait mise dans un état second, puisqu’elle voudrait connaître à son tour les joies de la maternité. La chanteuse, mariée au chanteur latino, Marc Antony, n’a jamais caché son attachement profond à son ex-fiancé, Ben Affleck. Même, si la belle latina est devenue verte de jalousie suite au mariage et à la grossesse de sa rivale, elle souhaite désormais tourner la page et fonder une famille avec son mari. Par ailleurs, récemment, Jennifer Lopez était la nouvelle pin-up du célèbre calendrier Pirelli où de nombreuses beautés figuraient, parmi lesquelles, on trouve la fiancée de Leonardo Dicaprio, Gisele Bundchen, ainsi que les top-models Natalia Vodianova et Kate Moss.


Meryem Valo : la Rockeuse future journaliste
La musicienne Meryem alias Meryem Valo a déclaré à ALM que son groupe Glam Insane n’existe plus. Ce groupe de Rock et de métal 100% féminin s’est dissous suite au départ de trois de ses membres à l’étranger pour des études. « La moitié des membres du groupe se sont rendus en France pour terminer leurs études ». Résultat, ce sont uniquement trois filles qui sont restées au Maroc, mais elles n’ont pas trouvé les remplaçantes de leurs coéquipières.  « Nous avons cherché des remplaçantes, mais nous n’avons rien trouvé ». Résultat : Glam Insane n’existe plus depuis le mois de septembre 2005. Les autres membres du groupe qui restent, pensent à intégrer des garçons rockers. La seule alternative qui est envisagée par le groupe pour faire revivre leur musique et persévérer dans le domaine de la musique métal au Maroc. Une musique qui a toujours et pendant longtemps été la chasse gardée des hommes.   Meriem Valo est étudiante à l’Institut supérieur de l’information et de la communication à Rabat.


Steven Spielberg devant la justice
Steven Spielberg est poursuivi pour avoir fait couper les cheveux d’un enfant de la tribu des Apaches Mescalero, sans avoir demandé l’avis de la famille.
Danny Ponce, le père de la jeune actrice a déposé une plainte devant le tribunal d’Albuquerque et réclame 250 000 $ pour préjudice moral. Il a déclaré : « Selon nos traditions, nous ne pouvons pas couper des cheveux sans avoir fait une cérémonie spéciale. De plus il n’y a que les parents qui peuvent les couper ».
L’enfant âgée de 8 ans, devrait tourner pour un téléfilm Into the West dont la réalisateur assurait la production.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *