Potins

Khansa Batma en duo avec son frère
La chanteuse Khansa Batma prépare un duo avec son frère Tarek Batma. L’album sera composé de quatre titres. Le premier titre est une reprise de la chanson Daouini composée par leur défunt  père Mohamed Batma et la formation mythique Jil Jilala. «Nous avons voulu rendre hommage à notre père en chantant à deux ce titre et en le rediffusant à nouveau», déclare Khansa Batma. Cela fait plusieurs semaines qu’ils travaillent sur cet opus. Cet album sera auto-produit par eux. «Nous allons nous-mêmes le produire, mais nous nous pencherons sur cet aspect une fois que l’album est prêt», précise Khansa. Cette dernière qui a fait du mannequinat pendant plusieurs années a également joué dans quelques films. Le dernier en date est celui de Lahcen Zinoun dont le tournage a eu lieu en mars dernier.


Hakim Belabès crée une boîte de prod
La boîte de production « Cinimat » de Hakim Belabès et Ali Essafi est enfin installée à Casablanca. Les deux réalisateurs ont eu l’idée commune de créer cette boîte non seulement pour produire et distribuer des films, mais aussi pour y dispenser des formations aux métiers et techniques cinématographiques. «Ce champ est encore inexploré au Maroc, il y a un manque en matière de formations cinématographiques», déplore Ali Essafi. Ce dernier déclare par ailleurs qu’il attend le retour de Hakim Belabès des Etats-Unis où il réside pour qu’ils puissent discuter d’un plan de travail. «Pour l’instant, le projet est encore au stade de balbutiement, nous devons encore discuter de la démarche de travail», souligne Ali Essafi.
Le cinéaste Hakim Belabès devrait bientôt commencer le tournage du film «Pourquoi la mer ». Le rôle principal sera campé par l’actrice Asmae Khamlichi.


Le «français» chanté par Cheb Amar
Une nouvelle star du raï est née. Son nom Cheb Amar. Cet artiste a été découvert par le manager de Cheb Khaled, le très médiatisé Michel Lévi.  Cheb Amar en est un des nouveaux espoirs. Né à Oran, il a débuté, vers l’âge de 12 ans, comme interprète au sein d’un groupe local réputé pour ses animations des fêtes de mariages, au cours desquelles il se distingue souvent par des reprises de grands standards. Après cette excellente école d’apprentissage de la scène, Amar côtoie les Meddahates, femmes maîtresses du chant oranais autant sacré que profane, à qui l’on doit une part non négligeable du répertoire raï tel qu’il a été développé par des artistes comme Khaled ou Fadéla. Son premier enregistrement, gravé en 1994 chez La voix du Maghreb, important label oranais, en portera la marque. Plus tard, Amar s’installe au Maroc, où, parrainé par les Frères Bouchenak, il se familiarise avec le fabuleux tempo du cru, avant de se fixer, en l’an 2000, en région parisienne. Quatre ans plus tard paraît son premier album «Français» chez Etoile Verte, une maison de disques communautaire, dans lequel il continue à se chercher. Dans ce nouvel opus, plus travaillé dans l’esprit raï-country, il propose des chansons écrites et composées par lui-même.


Aziz Salmy à la recherche de «l’argent voilé»
Le réalisateur Aziz Salmy est toujours à la recherche de fonds pour son film « Amours voilées ». Pour l’instant, le cinéaste ne possède que deux millions de DH, un montant octroyé par la Commission du fonds d’aide au soutien cinématographique du CCM. Son film avait été retenu lors de la cession 2005-2006. «Pour réaliser ce film on aura au moins besoin du double de la somme», déclare Aziz Salmy. Ce n’est qu’une fois le montage financier bien ficelé que le tournage pourra commencer. Ce projet des amours voilées sera le premier long-métrage dans laccrière d’Azizi Salmy. Celui-ci est connu à travers ses courts. On peut citer entre autres le court « Aïda » présenté au dernier huitième Festival national du film de Tanger qui a eu lieu en décembre 2005. Pour l’instant on connaît uniquement le nom de l’actrice qui va interpréter le rôle principal. Ce n’est un secret pour personne. Il s’agit de  son épouse et actrice fétiche Saadia Ladib.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *