Potins

Kamal Kamal prend le temps de se ressourcer
A la question de savoir « quel est le film qui vous a le plus marqué lors du 6ème FIFM », Kamal Kamal n’a pas eu l’embarras du choix. Parmi les films retenus en compétition, « Bobby » a la faveur des pronostics. Ce film réalisé par Emilio Estevez, avec à l’affiche deux géants : Martin Shean et Laurence Fishburne, l’ aurait beaucoup impressionné. Optimiste pour l’avenir du Festival international du film de Marrakech, Kamal Kamal en a profité pour discuter avec les acteurs et réalisateurs marocains qu’il n’a pas toujours l’occasion de rencontrer. Après « La symphonie marocaine », Kamal Kamal va bientôt se pencher sur un nouveau film. Lorsque les choses seront plus claires, il en parlera. Pour l’instant, il préfère savourer la sortie de son film qui lui a nécessité beaucoup de souffle et plusieurs années de travail.

Siham Assif sur un tournage
Les festivaliers et les observateurs avaient pour habitude de voir Siham Assif et sa maman, lors de la cérémonie d’ouverture du Festival international du film de Marrakech. Une fois n’est pas coutume, cette comédienne révélée par « Les yeux secs » de Narjiss Nejjar n’a pas pu faire le déplacement pour l’ouverture de la sixième édition du Festival international du film de Marrakech.
La raison est simple : Siham tournait la seconde partie du téléfilm « Al Kadia » (L’affaire) de Nourredine Lokhmari. «Je n’ai pas pu me libérer pour assister à l’ouverture, vu que j’étais plongée dans le tournage du téléfilm, c’était plus fort que moi», nous a-t-elle dit. Ce n’est que le mercredi 6 décembre, une fois le tournage terminé, qu’elle a pu se déplacer à Marrakech. Pour elle, impossible de rater une telle manifestation. Même si elle doit venir en retard, le FIFM reste un passage obligé.

Ça tourne pour Assad Bouab
Assad Bouab, qui a incarné le personnage de Mao dans « Marock » de Leila Marrakchi, s’installe définitivement au Maroc.  Après avoir décroché son diplôme au Conservatoire du théâtre à Paris, cet acteur a décidé de se consacrer à carrière cinématographique au Maroc. «J’ai abandonné mon appartement en France et je compte bien m’installer dans mon pays natal, pour être entièrement prêt à recevoir toutes les propositions qui s’offrent à moi».
Assad Bouab a été démarché par Nabil Ayouch. Il vient de tourner dans son dernier film en préparation : « What ever Lula Wants ». Ce film co-produit avec Pathé distribution réunit une brochette d’acteurs, parmi eux l’actrice égyptienne Hind Sabri. Juste après ce tournage, l’acteur marocain sera sur le tournage du film «Kandicha» du réalisateur juif-marocain Jérôme Cohen Olivar. Autre nouveauté, Assad Bouab est pré-nominé aux côtés de Morjana Alaoui, l’actrice principale de «Marock», pour les Césars du meilleur acteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *