Potins

Renaissance pour Fatima Ifriqui
Fatima Ifriqui est presque absente du petit écran. Les téléspectateurs marocains se posent des questions. Pour rassurer son public, l’animatrice de «Massae El Fan» vit ses plus beaux jours. Elle est, depuis six mois, la maman du petit bébé Rabïi. Fatima Ifriqui a fini son congé de maternité et paraît plus dynamique. Preuve en est, sa dernière  participation à la télévision du Festival international du film de Marrakech. Depuis, la vedette de la télévision marocaine est en train d’étudier des projets. Bientôt, les téléspectateurs vont la voir recevoir ses invités dans une autre émission artistique. Pour son fameux programme Massae El Fan», «Le soir d’art», Fatima se dit disposée à y revenir mais avec quelques conditions «Avec la naissance de Rabïi, je serai incapable de faire le même travail qu’avant. C’est pourquoi, je recommande une augmentation des  moyens techniques et humains»,  explique-t-elle.

Fatima kheir dans le rôle de Regragya
Fatima Kheir est en plein tournage dans le nouveau téléfilm « Regragya» de Kamal Kamal. Elle est très contente de travailler avec ce réalisateur. Dans ce film, la jeune interprète un nouveau personnage d’artiste-peintre qui vit dans la charmante ville balnéaire Essaouira. Fatima préfère ne pas en dire plus et garder le public découvrir la suite de l’histoire. Fatima Kheir est du genre à prendre beaucoup de temps dans les choix de ses rôles. Mais elle ne cesse de séduire et marquer son public. De l’avis des critiques du cinéma, Fatima a excellé dans la série policière « La brigade », diffusée pendant le mois de Ramadan sur la première chaîne nationale. Les téléspectateurs se rappellent toujours son rôle de la belle professeur de Français dans « Classe n°8 » de Jamal Ben Mejdoub.

Le retour de Aziz Maouhoub
Après une absence de plus de deux ans, Aziz Maouhoub fait son retour sur les planches. Le public s’est posé plusieurs questions sur son absence dans la programmation télévisée du mois de Ramadan «Je me considérais comme en période de repos et de contemplation. J’en ai profité pour me ressourcer et étudier de nouveaux projets», explique l’acteur marocain avec sa diplomatie habituelle. Il est en train de se préparer avec la troupe nationale pour la représentation de la nouvelle pièce de théâtre, écrite par Mohamed El Jam et réalisée par Abdelatif Dechraoui. Après le télé feuilleton «Khat rajae» (Le fil du retour), Aziz récidive par l’écriture d’un nouveau scénario d’une série télévisée intitulée «Namadij» . L’acteur traite dans ce télé feuilleton de quinze épisodes le thème des petites bonnes. Aziz dit que la télévision devient entre autres, un moyen de sensibilisation sur les problèmes dont souffre la société marocaine.

Didane commence 2007 sous de bons auspices
C’est bien parti pour Abdellah Didane. La coqueluche de la télévision commence l’année 2007 sous de bons signes. Il est en train de se préparer à jouer dans un nouveau film «Casa negra» de Nourreddine Lakhmari. Le premier coup de manivelle est prévu le mois de mars. Entretemps, Didane a participé dans la pièce de théâtre «Nechba» de Taïb Laâlej «Nous avons fait que la première représentation de la pièce coïncide avec le 27 octobre, puisque la même pièce a été représentée le 27 octobre 1973 par Taïb Laâlej et quelques acteurs marocains de renom», précise t-il.Toujours dans le théâtre, Didane prépare la nouvelle pièce «Nass El Fouk» «Les gens d’en-haut».
Le public le découvrira, pour la première fois, comme metteur en scène. Cette nouvelle pièce, écrite par Khalid Diddane et qui sera interprétée par la jeune étudiante à l’Institut supérieur des arts dramatiques et de l’animation culturelle (ISADAC), Nouzha Abrouk, qui a acquis le soutien l’association Bouregreg de Salé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *